Évangile Jésus exauce la prière d'une étrangère

  1. Évangile Jésus exauce la prière d'une étrangère
  2. Méditation Les petits chiens
  3. 1ère lecture Dieu accueille les étrangers qui viennent le prier
  4. Psaume Que le Seigneur nous bénisse et nous garde
  5. 2ème lecture Le rôle des Juifs dans la nouvelle Alliance

Viens à mon secours

1ère lecture : Is 56, 1.6-7
Psaume : Ps 66 (67), 2-3, 5, 7-8
2ème lecture : Rm 11, 13-15.29-32
Evangile : Mt 15, 21-28

dimanche 16 août 2020

20ème dimanche ordinaire
Évangile

Jésus exauce la prière d'une étrangère

Mt 15, 21-28

Écouter

En ce temps-là, partant de Génésareth, Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon. Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, disait en criant : « Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. » Mais il ne lui répondit pas un mot. Les disciples s’approchèrent pour lui demander : « Renvoie-la, car elle nous poursuit de ses cris ! » Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. » Mais elle vint se prosterner devant lui en disant : « Seigneur, viens à mon secours ! » Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. »
Elle reprit : « Oui, Seigneur ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. »
Jésus répondit : « Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux ! » Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.

Méditation

Les petits chiens

Écouter

Je veux être ce chiot qui se nourrit de miettes qui tombent du ciel, de la table du roi. Car une miette de ta parole suffit à nourrir ma miette de foi. Une miette de ton regard suffit pour retrouver courage. Un rien de ta présence emplit ma vie entière, la dilate, l’ancre là où elle doit être, en son port, près de toi.
Rien qu’une miette. Rien de plus.
Je suis de cette meute de petits chiens qui jouent et sautent autour des convives, pour grignoter ici un os de poulet, là une croute de fromage. Animal docile, impur peut-être. Dédaigné sans doute, à tout le moins au temps de Jésus. Fidèle pourtant.
Je veux être la sœur de ceux-là qui souvent ont le sentiment d’être moins bien traités que les petits chiens. Je veux être la sœur des coupables, des impurs, des ratés, et je sais très sûrement qu’il en est ainsi.
Parce que c’est là que tu habites.
Parce que c’est là que tu pars à la rencontre des brebis perdues, surpris toi-même d’être entraîné au-delà de tes propres frontières, au-delà du pays des brebis, jusque chez les petits chiens.
Je veux être ce chiot qui réclame une miette. Car je sais bien que tu ne rejettes aucune demande, aucune plainte. Nous ne sommes jamais importuns à tes oreilles. Nous ne te dérangeons jamais. Car pour toi, « un chien vivant vaut mieux qu’un lion mort » (*).
Mon frère, ne tremble pas. Mendie ! Dieu donne.
Et mieux encore, il se donne pour toi tout entier,  mon frère lecteur, sans reste, sans miette, et prépare un festin où les petits chiens auront place d’honneur. Comme des rois. Tout près de lui.

* Livre de l’Ecclésiaste, chapitre 9, verset 4

Extrait de Signes dans la Bible (2014-2015)

1ère lecture

Dieu accueille les étrangers qui viennent le prier

Is 56, 1.6-7

Écouter

Ainsi parle le Seigneur : Observez le droit, pratiquez la justice, car mon salut approche, il vient, et ma justice va se révéler.
Les étrangers qui se sont attachés au Seigneur pour l’honorer, pour aimer son nom, pour devenir ses serviteurs, tous ceux qui observent le sabbat sans le profaner et tiennent ferme à mon alliance, je les conduirai à ma montagne sainte, je les comblerai de joie dans ma maison de prière, leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel, car ma maison s’appellera « Maison de prière pour tous les peuples. »

Psaume

Que le Seigneur nous bénisse et nous garde

Ps 66 (67), 2-3, 5, 7-8

Écouter

Que le Seigneur nous bénisse et nous garde,
Que le Seigneur nous découvre sa face et nous donne sa paix

Que ton visage s’illumine pour nous ;
et ton chemin sera connu sur la terre,
ton salut, parmi toutes les nations.

Que les nations chantent leur joie,
car tu gouvernes le monde avec justice ;
sur la terre, tu conduis les nations.

Dieu, notre Dieu, nous bénit.
Que Dieu nous bénisse,
et que la terre tout entière l’adore ! 

2ème lecture

Le rôle des Juifs dans la nouvelle Alliance

Rm 11, 13-15.29-32

Écouter

Frères, je vous le dis à vous, qui venez des nations païennes : dans la mesure où je suis moi-même apôtre des nations, j’honore mon ministère, mais dans l’espoir de rendre jaloux mes frères selon la chair, et d’en sauver quelques-uns. Si en effet le monde a été réconcilié avec Dieu quand ils ont été mis à l’écart, qu’arrivera-t-il quand ils seront réintégrés ? Ce sera la vie pour ceux qui étaient morts !
Les dons gratuits de Dieu et son appel sont sans repentance. Jadis, en effet, vous avez refusé de croire en Dieu, et maintenant, par suite de leur refus de croire, vous avez obtenu miséricorde ; de même, maintenant, ce sont eux qui ont refusé de croire, par suite de la miséricorde que vous avez obtenue, mais c’est pour qu’ils obtiennent miséricorde, eux aussi. Dieu, en effet, a enfermé tous les hommes dans le refus de croire pour faire à tous miséricorde.

Pour les enfants

Pour les enfants, des vacances avec Dieu !

Cet été, n’hésitez pas à voir et revoir les grands passages de l’Ancien et du Nouveau Testament ! Théobule vous propose une bibliothèque de plus de 400 vidéos, des coloriages, des jeux. Une bonne façon de passer l’été à la lumière de la Parole de Dieu !

Voir la vidéo