Évangile L'argent trompeur

  1. Évangile L'argent trompeur
  2. Méditation L'économe infidèle
  3. 1ère lecture Les mauvais riches
  4. Psaume Béni sois-tu Seigneur, toi qui relèves le pauvre
  5. 2ème lecture La prière universelle
  6. Chant Jour du Seigneur, jour d'allégresse

Que tous soient un !

1ère lecture : Ac 7, 55-60
Psaume : Ps 96 (97), 1-2b, 6.7c, 9
2ème lecture : Ap 22, 12-14.16-17.20
Evangile : Jn 17, 20-26

dimanche 02 juin 2019

7ème Dimanche de Pâques
1ère lecture

Étienne, pendant son martyr, voit Jésus à la droite de Dieu

Ac 7, 55-60

Écouter

En ces jours-là, Étienne était en face de ses accusateurs. Rempli de l’Esprit Saint, il fixait le ciel du regard : il vit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu. Il déclara : « Voici que je contemple les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. » Alors ils poussèrent de grands cris et se bouchèrent les oreilles.
Tous ensemble, ils se précipitèrent sur lui, l’entraînèrent hors de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul. Étienne, pendant qu’on le lapidait, priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. »
Puis, se mettant à genoux, il s’écria d’une voix forte : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. » Et, après cette parole, il s’endormit dans la mort. 

Méditation

Témoin du pardon

Écouter

Etre martyr c’est être témoin. Etre témoin c’est vivre avec le Christ. 

Saint Étienne est le premier martyr chrétien. Mais qu’est-ce qu’un martyre au sens de Jésus-Christ ? Un martyr est un témoin. Le mot grec martus se traduit d’ailleurs aussi bien par « martyr » que par « témoin ». Ce n’est pas la mort violente qui fait le martyr. Lui-même ne veut pas mourir, il ne cherche pas la mort. Il veut vivre, mais pas n’importe comment.
La fidélité dans le témoignage rendu au Christ le pousse à tout donner, jusqu’à sa propre vie, pour Lui. Mais qu’est-ce que témoigner du Christ jusqu’au bout sinon rester fermement uni à lui ? Voilà ce qu’atteste avec force la vision d’Étienne juste avant qu’il ne soit lapidé. Il voit, dit-il, Jésus dans la gloire. Et qu’est-ce que rester uni au Christ sinon communier aux sentiments du Christ en sa Passion ? Ainsi au « père pardonne leur, ils ne savent pas ce qu’ils font » du Christ en Croix vient répondre le « Seigneur, ne leur compte pas ce péché » d’Étienne agonisant. Avec le pardon, nous tenons le cœur vivant de l’enseignement de Jésus.
Porter le désir du pardon au milieu de la plus extrême violence subie marque un refus de se laisser contaminer par cette violence et entraîner par elle dans les affres horribles du ressentiment. Un tel désir du pardon, né en réponse au mal subi, est un sentiment qui dépasse l’entendement humain. Il est un signe de la présence du Dieu faisant lever son soleil sur les bons et les méchants, les justes et les injustes, présence agissante en celui qui vit jusqu’au bout de l’espérance d’un au-delà des querelles fratricides.
Étienne manifeste en mourant la pureté de l’amour qui le fait vivre. « Seigneur, ne leur compte pas ce péché ». Et sa prière, nous savons aussitôt qu’elle va être exaucée. Se tient là en effet du côté des violents quelqu’un à qui ce péché ne sera pas compté. Saul, le futur Paul, l’apôtre des nations, est le plus beau fruit du pardon d’Étienne.

Vidéo de la semaine

L'etreinte des corps

Inattendu : Céline et Thibault, le Père Denis Sonnet racontent comment les mots du Christ « que tous soient un » se réalisent dans l’amour charnel.

Enseignement

Comment lire un prophète ?

Comme la semaine dernière le frère Pierre nous entraîne dans l’ancien Testament. Il nous fait plonger dans la marmite de Jérémie. Voyons comment se construit l’enseignement d’un prophète.

Pour les enfants

Devons-nous aimer aussi ceux qui nous font du mal ?

Théobule trouve difficile d’aimer ceux qui sont méchants. Le frère Thierry lui rappelle la parole de Jésus contenue dans l’Evangile d’aujourd’hui  : « Dieu aime tous les hommes ». Dieu ne désespère jamais des méchants. A la fin, c’est toujours l’amour qui est vainqueur.

Coloriage à imprimer Voir la vidéo
Chant

Qui croit en moi

Qui croit en moi a la vie éternelle.
Qui vient à moi n’aura plus jamais soif.
Je suis venu pour donner ma paix
Et sauver tous ceux qui étaient perdus.

1. Sur la croix, je suis monté.
Cloué, injurié, j’ai pardonné,
Vous aimant de tout mon amour,
Ainsi que le Père toujours m’a aimé.

2. Aie confiance, ô mon enfant.
Ta foi t’a sauvé, va dans la paix.
Par cette huile, sois guéri.
Que vienne sur toi l’esprit de lumière.

3. Vous qui êtes dans la peine
et dans l’affliction, venez à moi.
Je suis doux et humble de cœur.
Mon joug est aisé, léger mon fardeau.

Christ en croix de Giotto
Paroles : Frère D. Perrin, Musique Cl. Binachon

2ème lecture

« Viens Seigneur Jésus »

Ap 22, 12-14.16-17.20

Écouter

Moi, Jean, j’ai entendu une voix qui me disait : « Voici que je viens sans tarder, et j’apporte avec moi le salaire que je vais donner à chacun selon ce qu’il a fait. Moi, je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. Heureux ceux qui lavent leurs vêtements : ils auront droit d’accès à l’arbre de la vie et, par les portes, ils entreront dans la ville. Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange vous apporter ce témoignage au sujet des Églises.
Moi, je suis le rejeton, le descendant de David, l’étoile resplendissante du matin. » L’Esprit et l’Épouse disent : « Viens ! » Celui qui entend, qu’il dise : « Viens ! » Celui qui a soif, qu’il vienne.
Celui qui le désire, qu’il reçoive l’eau de la vie, gratuitement. Et celui qui donne ce témoignage déclare : « Oui, je viens sans tarder. »
– Amen ! Viens, Seigneur Jésus !

Psaume

Le Seigneur est roi, que toute la terre exulte de joie.

Ps 96

Écouter

Le Seigneur est roi,
le Très-Haut sur toute la terre !

Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !
justice et droit sont l’appui de son trône.

Les cieux ont proclamé sa justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.
À genoux devant lui, tous les dieux !

Tu es, Seigneur, le Très-Haut
sur toute la terre :
tu domines de haut tous les dieux.

Évangile

La grande prière de Jésus : « Qu'ils soient un comme nous sommes un »

Jn 17, 20-26

Écouter

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi. Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN : moi en eux, et toi en moi.
Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.
Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »