Évangile L'argent trompeur

  1. Évangile L'argent trompeur
  2. Méditation L'économe infidèle
  3. 1ère lecture Les mauvais riches
  4. Psaume Béni sois-tu Seigneur, toi qui relèves le pauvre
  5. 2ème lecture La prière universelle
  6. Chant Jour du Seigneur, jour d'allégresse

Aimez-vous les uns les autres

1ère lecture : Ac 14, 21b-27
Psaume : 144 (145), 8-9, 10-11, 12-13ab
2ème lecture : Ap 21, 1-5a
Evangile : Jn 13, 31-33a.34-35

dimanche 19 mai 2019

5ème Dimanche de Pâques
2ème lecture

La Jérusalem céleste

Ap 21, 1-5a

Écouter

Moi, Jean, j’ai vu un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre s’en étaient allés et, de mer, il n’y en a plus. Et la Ville sainte, la Jérusalem nouvelle, je l’ai vue qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu, prête pour les noces, comme une épouse parée pour son mari. Et j’entendis une voix forte qui venait du Trône. Elle disait : « Voici la demeure de Dieu avec les hommes ; il demeurera avec eux, et ils seront ses peuples, et lui-même, Dieu avec eux, sera leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur : ce qui était en premier s’en est allé. » Alors celui qui siégeait sur le Trône déclara : «Voici que je fais toutes choses nouvelles.»

Méditation

Quel paradis ?

Écouter

Le frère Jean-Pierre Brice Olivier nous aide à comprendre la deuxième lecture. Que signifie cette Jérusalem céleste ?

Le ciel pour nous, ce qu’on appelle le paradis, n’est pas le jardin décrit dans le livre de la Genèse mais la ville représentée dans celui de l’Apocalypse. Si la bible s’ouvre sur l’éden, elle se referme sur la Jérusalem céleste, la cité sainte parée comme une fiancée.
Ne confondons pas les deux paradis. La bible passe du jardin donné par Dieu à la cité bâtie avec lui par les hommes. Entre ces deux royaumes, il y a toute l’histoire de l’humanité avec celle de chaque homme et chaque femme, donc aussi la nôtre.
Entre l’éden, paradis idéal et rêve nostalgique de l’harmonie parfaite avec Dieu et la Jérusalem céleste ville organisée et construite la création nous est donnée, soumise même. Ce don nous rend maître de l’histoire de cette création, c’est l’humanité qui en détient le sort. Chaque être humain coopère par ses actes, ses décisions, ses œuvres, à la construction de cette cité. 
La Jérusalem à laquelle je participe et collabore est faite de toute la peine des hommes, de toutes leurs découvertes, de tous leurs sacrifices, de leurs prières, de leurs bonheurs…
Tout ce que je fais, ce que j’acquiers, ce que je découvre, désire, réalise, tout compte, rien n’est perdu. Je construis ma propre demeure dans la cité de Dieu. Chaque lutte de mon corps, chaque bataille de mon âme, chaque victoire de mon cœur, tous mes combats, s’ils servent ma chair et le monde, sont appelés à être glorifiés, car Dieu fera toutes choses nouvelles, mais à partir de notre propre vie.

Enseignement

Comment lire un évangile ?

Le frère Pierre nous suggère de comprendre le sens de chaque évangile dominical. Il doit être entendu en lien avec toute la bible, et notamment avec les autres passages de l’Ecriture proclamés dans la liturgie de la Parole.
Inscrivez-vous sur ThéoDom pour recevoir les vidéos suivantes de la saison sur « Bible, mode d’emploi »

Vidéo de la semaine

Jean Vanier - Pourquoi l'Arche ?

Jean Vanier est décédé la semaine dernière à l’âge de 90 ans. Philosophe, fondateur de la Communauté de l’Arche, il n’a cessé de proclamer avec sa voix douce la place indispensable des plus petits dans notre société et l’amour privilégié que Dieu leur porte. 
Retrouvez toutes les vidéos des entretiens exclusifs enregistrés en décembre 2016 avec Jean Vanier sur notre blog.

Pour les enfants

Le commandement de Jésus

Comme le dit Saint Jean de la Croix, nous serons jugés sur l’amour. Même si nous faisons des péchés, « l’amour couvre une multitude de fautes ». C’est le cadeau de Jésus : il nous aime pour que nous aimions.

Coloriage à imprimer Voir la vidéo
Chant

Ubi Caritas

Ubi Caritas et amor, Deus ibi est
Congregavit nos in unum, Christ amor.
Exsultemus et in ipso jucundemur
Timeamus et amemus deum vivum
Et ex corde diligamus nos sincero

Là où sont amour et charité, Dieu est présent.
L’amour du Christ nous a rassemblé en un seul corps.
Exultons et réjouissons-nous en lui.
Craignons et aimons le Dieu vivant
et aimons-nous les uns les autres d’un coeur sincère.

Tableau de Soeur Mercédès (Religieuse de Saint François d’Assise)
Chant : Liturgie Latine – Olla GJeilo

Évangile

Le commandement nouveau

Jn 13, 31-33a.34-35

Écouter

Au cours du dernier repas que Jésus prenait avec ses disciples, quand Judas fut sorti du cénacle, Jésus déclara : « Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui. Si Dieu est glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera ; et il le glorifiera bientôt. Petits enfants, c’est pour peu de temps encore que je suis avec vous. Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »

1ère lecture

Voyages missionnaires

Ac 14, 21b-27

Écouter

En ces jours-là, Paul et Barnabé, retournèrent à Lystres, à Iconium et à Antioche de Pisidie ; ils affermissaient le courage des disciples ; ils les exhortaient à persévérer dans la foi, en disant : « Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu. » Ils désignèrent des Anciens pour chacune de leurs Églises et, après avoir prié et jeûné, ils confièrent au Seigneur ces hommes qui avaient mis leur foi en lui. Ils traversèrent la Pisidie et se rendirent en Pamphylie. Après avoir annoncé la Parole aux gens de Pergé, ils descendirent au port d’Attalia, et s’embarquèrent pour Antioche de Syrie, d’où ils étaient partis ; c’est là qu’ils avaient été remis à la grâce de Dieu pour l’œuvre qu’ils avaient accomplie. Une fois arrivés, ayant réuni l’Église, ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux, et comment il avait ouvert aux nations la porte de la foi.

Psaume

Je bénirai ton nom Seigneur

Ps 144 (145)

Écouter

Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour ;
la bonté du Seigneur est pour tous,
sa tendresse, pour toutes ses œuvres.

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits.

Ils annonceront aux hommes tes exploits,
la gloire et l’éclat de ton règne :
ton règne, un règne éternel,
ton empire, pour les âges des âges.