1ère lecture A l'appel du prophète, les païens se convertissent

  1. 1ère lecture A l'appel du prophète, les païens se convertissent
  2. Méditation La sirène des pompiers
  3. Évangile  Jésus invite les hommes à la conversion et appelle ses premiers Apôtres 
  4. Psaume Fais moi connaître tes chemins
  5. 2ème lecture Le monde passe : vivons ce temps pour le Seigneur
  6. Chant Lumière des hommes

L’annonce à Marie

1ère lecture : 2S 7, 1-5.8b-12.14a.16
Psaume : Ps 88, 4-5, 27-28, 29-30
2ème lecture : Rm 16, 25-27
Evangile : Lc 1, 26-38

dimanche 20 décembre 2020

4ème dimanche de l’Avent
Évangile

Le Messie sera fils de Marie

Lc 1, 26-38

Écouter

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? »
L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »
Alors l’ange la quitta.

Méditation

Le "oui" de Marie

Écouter

Marie aura un jour sa place parmi les disciples de Jésus. Ainsi, les Actes des Apôtres la présentent assidue à la prière avec les apôtres et quelques femmes, petite communauté, cellule souche de l’Eglise à venir. Mais le récit de l’Annonciation nous apprend quelle place a Marie dans l’assemblée des disciples de Jésus-Christ. Elle est la toute première. Car dès avant Sa naissance, avant même Sa conception, elle aura foi en Lui.
Première disciple, elle montre aussi ce qu’est la foi. La foi ne consiste pas d’abord en mots. Ou alors, en fait de mots, il s’agit d’un seul mot. La foi est un « oui », celui qui résonne dans le « que tout m’advienne selon ta parole ». La foi est un « oui » à la vie reçue de Dieu, envers et contre tout, en dépit de tout ce qui pourrait nous inciter à dire « non ». La foi s’engage à avancer là où on ne sait pas aller, là où cela semble impossible de passer. Là où il semble évident qu’on ne pourra pas y arriver tout seul, sans qu’une route s’ouvre devant nous, sans qu’un sol porte nos pas, sans qu’un Esprit de force nous soutienne et nous oriente.
Une jeune fille qui ne connaît pas d’homme ne peut pas enfanter. Il est impossible à une vieille femme de mettre au monde. Cela m’est impossible de continuer à vivre dans cette situation qui me parait bloquée, d’y trouver une issue. C’est pour moi impossible de vivre cet échec, cette situation de solitude, ces épreuves du deuil, de la santé, de l’âge. C’est impossible encore qu’il me faille mourir un jour et vivre aujourd’hui en marchant vers la mort. Alors, avec ta grâce et par la prière de Marie, oui, Seigneur, j’y vais. Oui, je viens vers Toi !

Extrait de Marche dans la Bible (2016-2017)                    

1ère lecture

Promesse du Messie, fils de David

2S 7, 1-5.8b-12.14a.16

Écouter

Le roi David habitait enfin dans sa maison. Le Seigneur lui avait accordé la tranquillité en le délivrant de tous les ennemis qui l’entouraient. Le roi dit alors au prophète Nathan : « Regarde ! J’habite dans une maison de cèdre, et l’arche de Dieu habite sous un abri de toile ! » Nathan répondit au roi : « Tout ce que tu as l’intention de faire, fais-le, car le Seigneur est avec toi. »
Mais, cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée à Nathan : « Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur : Est-ce toi qui me bâtiras une maison pour que j’y habite ? C’est moi qui t’ai pris au pâturage, derrière le troupeau, pour que tu sois le chef de mon peuple Israël. J’ai été avec toi partout où tu es allé, j’ai abattu devant toi tous tes ennemis. Je t’ai fait un nom aussi grand que celui des plus grands de la terre. Je fixerai en ce lieu mon peuple Israël, je l’y planterai, il s’y établira et ne tremblera plus, et les méchants ne viendront plus l’humilier, comme ils l’ont fait autrefois, depuis le jour où j’ai institué des juges pour conduire mon peuple Israël. Oui, je t’ai accordé la tranquillité en te délivrant de tous tes ennemis. Le Seigneur t’annonce qu’il te fera lui-même une maison. Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprès de tes pères, je te susciterai dans ta descendance un successeur, qui naîtra de toi, et je rendrai stable sa royauté. Moi, je serai pour lui un père ; et lui sera pour moi un fils. Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours. »

Vidéo de la semaine

Virgo Dei Genitrix : Chantons avec les Dominicains !

Les frères dominicains interprètent cette antique hymne en grégorien : « Vierge-Marie, Celui que l’univers ne saurait contenir s’est logé en ton sein pour se faire homme. »

Psaume

J'ai fait une alliance avec mon serviteur, j'établirai son trône à jamais

Ps 88, 4-5, 27-28, 29-30

Écouter

J’ai fait une alliance avec mon serviteur,
j’établirai son trône à jamais.

L’amour du Seigneur, sans fin je le chante ;
ta fidélité, je l’annonce d’âge en âge.
Je le dis : c’est un amour bâti pour toujours ;
ta fidélité est plus stable que les cieux.

« Avec mon élu, j’ai fait une alliance,
j’ai juré à David, mon serviteur :
J’établirai ta dynastie pour toujours,
je te bâtis un trône pour la suite des âges. »

« Il me dira : ‘Tu es mon Père,
mon Dieu, mon roc et mon salut !’
Sans fin je lui garderai mon amour,
mon alliance avec lui sera fidèle. » 

Interprété par le Choeur Saint Ambroise, Paris

2ème lecture

Le mystère de Dieu révélé en Jésus Christ

Rm 16, 25-27

Écouter

Frères, à Celui qui peut vous rendre forts selon mon Évangile qui proclame Jésus Christ : révélation d’un mystère gardé depuis toujours dans le silence, mystère maintenant manifesté au moyen des écrits prophétiques, selon l’ordre du Dieu éternel, mystère porté à la connaissance de toutes les nations pour les amener à l’obéissance de la foi, à Celui qui est le seul sage, Dieu, par Jésus Christ, à lui la gloire pour les siècles. Amen.

Pour les enfants

L'Annonciation

Suivons Marie qui a dit oui à l’ange pour être la maman de Jésus !

Coloriage à imprimer Voir la vidéo
Chant

Voici la demeure de Dieu

Voici la demeure de Dieu parmi les hommes,
Marie, terre admirable, terre de la promesse,
Mère de l´Emmanuel.

L´ange du Seigneur fut envoyé à Marie,
Et la Vierge fut éblouie par la lumière.
Écoute, Marie, Vierge du Christ :
Tu concevras et tu enfanteras un fils,
Tu es le paradis nouveau et la terre promise
En toi le soleil a établi sa demeure.

Le Seigneur t’a regardée dans son amour,
Reçois la parole que par l’ange il t’envoie ;
Il vient vers nous, le Dieu véritable,
Il revêt dans ton sein la chair du premier Adam,
Engendré par le Père et né dans le temps,
Dieu et homme, lumière et vie, le créateur du monde.

Voici la mère de mon Sauveur qui vient à moi,
Bienheureuse es-tu, toi qui as cru,
Et béni le fruit de tes entrailles,
Ce qui est engendré en toi vient de l’Esprit-Saint
Dès que ta salutation a retenti à mes oreilles,
L’enfant a tressailli d’allégresse en mon sein.

Réjouissez-vous avec moi, bien-aimés du Seigneur ;
Mon cœur est devenu le temple de Dieu,
Il s’est penché sur son humble servante,
Il a fait de mon sein la porte du ciel,
En moi il a pris chair, le Fils unique du Père,
Jésus, le plus beau des enfants des hommes.

Gloire au Père qui a choisi Marie,
Pour être la mère de son fils bien-aimé,
Gloire au Fils venu vers nous dans sa grande pitié ;
Il nous a visités dans la faiblesse de la chair,
Et nous chantons l’Esprit, vivifiant et saint,
Qui a inondé Marie de sa lumière.

 

Interprété par Choeur dans la ville

Auteur : J.-P. Revel et D. Bourgeois, A. Gouzes