Évangile L'argent trompeur

  1. Évangile L'argent trompeur
  2. Méditation L'économe infidèle
  3. 1ère lecture Les mauvais riches
  4. Psaume Béni sois-tu Seigneur, toi qui relèves le pauvre
  5. 2ème lecture La prière universelle
  6. Chant Jour du Seigneur, jour d'allégresse

Il est ressuscité !

1ère lecture : AC 10, 34a. 37-43
Psaume 117 (118) 1.2, 16-17, 22-23
2ème lecture : Col 3, 1-4
Evangile : Jean 20, 1-9

dimanche 21 avril 2019

Messe du jour de Pâques
Résurrection du Seigneur
Évangile

Il fallait que Jésus ressuscite

Jn 20, 1-9

Écouter

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. » Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

Méditation

Relèvement

Écouter

Pierre et l’autre disciple, «celui que Jésus aimait», entrent dans le tombeau. À peine seront-ils repartis que Marie de Magdala s’y penchera. Elle y découvrira deux anges vêtus de blanc (Jn 20, 12), puis se retournant dehors, c’est Jésus qui se fera reconnaître d’elle.
En ce jour après le sabbat, il nous est dit que la Résurrection n’est pas un vide, une absence, mais bien au contraire une présence paradoxale.
Là où la mort devrait être, dans le tombeau, va se dire que le regard doit se porter ailleurs, dehors.
Là où l’aimé allait être pleuré, vénéré par des femmes, se raconte qu’il faut porter son cœurplus loin : vers l’impensable d’une vie qui resurgit.
Le récit commence par la venue de Marie-Madeleine au tombeau. Et c’est parce qu’elle ne trouve pas le corps du Seigneur qu’elle fait venir les deux disciples. Ils entrent et sortent. Comme le mouvement d’une vie, de toute vie. Leurs corps épousent ce qui est advenu au corps de Jésus qui est entré, mort, en ce tombeau. Mais en est aussi ressorti, vivant.
Métaphore de la foi. Métaphore du sens de l’existence. Le cœur de nos histoires se tient dans ce geste : consentir à passer de la mort à la vie, avec celui qui était mort et qui est le vivant. Ces deux hommes qui sortent du tombeau sont nos précurseurs. Ils préfigurent ce qu’il advient pour chacun de nous, comme ce qui nous est promis. Leurs corps passent du lieu de la mort, du silence, du scandale de la souffrance et de l’injustice, au grand espace de la vie. Elle qui ne peut s’enfermer, y compris quand nos corps sont contraints. Croire qu’avec lui nous pouvons déjà traverser ce qui est du côté de la mort.
C’est à nous que la question est posée aujourd’hui : désirons-nous sortir de nos enfermements avec le Christ ? Pouvons-nous le croire ? À la suite des deux disciples des commencements des temps nouveaux, car si l’un est Pierre, unique, l’autre apparaît telle une silhouette. Et si c’était, là, chacun de nous ?

Enseignement

Qu'est-ce qu'une octave ?

Nous entrons dans les huit jours de l’octave de Pâques…. C’est quoi une octave ? Le frère Philippe Verdin nous l’explique dans cette vidéo. 

Vidéo de la semaine

Relevés par le baptème

Des millers de personnes sont baptisées dans la nuit de Pâques. Louise et Hélène témoignent de cette nouvelle vie reçue du Christ ressuscité.

Pour les enfants

La résurrection de Jésus

Théobule vous fait découvrir le coeur de la foi chrétienne : Jésus est ressuscité, vivant pour toujours. Accompagnons Marie-Madeleine, Pierre et Jean jusqu’au tombeau vide !

Coloriage à imprimer Voir la vidéo
Théobule - la Résurrection de Jésus
Chant

Joie du Christ ressuscité

Joie du Christ ressuscité !
Joie de l’homme réconcilié !
Que nos visages révèlent à nos frères
La joie du Christ ressuscité.

1 – Dieu ne veut pas la mort du pécheur,
La joie de Dieu, c’est un cœur vivant.
De toute mort le Christ est vainqueur
Et nous vivrons éternellement.

2 – Nous voudrions un monde parfait,
C’est notre croix, notre pauvreté.
Sans séparer le grain de l’ivraie,
Jésus est mort de l’avoir aimé.

3 – Le Fils de Dieu est mort sur la croix
Où nos péchés l’ont écartelé.
Dans notre ciel le signe flamboie
Où naît un Peuple réconcilié.

4 – Avec le Christ, debout, lève-toi !
Malgré la faute tu peux marcher,
Car Dieu se sert pour écrire droit
Des lignes courbes de ton péché.

5 – Christ est vivant ! Réveille ta foi,
Parmi les morts tu le cherches en vain.
Christ est debout, marchant devant toi,
Il te précède sur les chemins.

Auteur : Jean Lebon
Chorale du pélérinage du Rosaire

resurrection Pâques
Psaume

Ce jour que fit le Seigneur est un jour de joie, alléluia !

Psaume 117 (118), 1.2, 16-17, 22-23

Écouter

Le bras du Seigneur se lève,
le bras du Seigneur est fort !
Non, je ne mourrai pas, je vivrai,
pour annoncer les actions du Seigneur.

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !
Oui, que le dise Israël :
Éternel est son amour !

La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la pierre d’angle :
c’est là l’œuvre du Seigneur,
la merveille devant nos yeux.

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !
Oui, que le dise Israël :
Éternel est son amour !

1ère lecture

Les apôtres témoins de la résurrection

Ac 10, 34a.37-43

Écouter

En ces jours-là, quand Pierre arriva à Césarée chez un centurion de l’armée romaine, il prit la parole et dit : « Vous savez ce qui s’est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les commencements en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : Jésus de Nazareth, Dieu lui a donné l’onction d’Esprit Saint et de puissance. Là où il passait, il faisait le bien et guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du diable, car Dieu était avec lui. Et nous, nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice, Dieu l’a ressuscité le troisième jour. Il lui a donné de se manifester, non pas à tout le peuple, mais à des témoins que Dieu avait choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts. Dieu nous a chargés d’annoncer au peuple et de témoigner que lui-même l’a établi Juge des vivants et des morts. C’est à Jésus que tous les prophètes rendent ce témoignage : Quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon de ses péchés. »

2ème lecture

Vivre avec le Christ ressuscité

Col 3, 1-4

Écouter

Frères,
si vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d’en haut : c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu. Pensez aux réalités d’en haut, non à celles de la terre. En effet, vous êtes passés par la mort, et votre vie reste cachée avec le Christ en Dieu. Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui dans la gloire.