Évangile Aimez vos ennemis

  1. Évangile Aimez vos ennemis
  2. Méditation Le juste prix de la perfection
  3. 1ère lecture Tu aimeras ton prochain
  4. Psaume Fais moi connaître ta parole
  5. 2ème lecture Appartenir tous ensemble au Christ
  6. Chant Dieu notre Père

Le rêve de Joseph

1ère lecture : Is 7, 10-16
Psaume : Ps 23, 1-2, 3-4ab, 5-6
2ème lecture : Rm 1, 1-7
Evangile : Mt 1, 18-24

dimanche 22 décembre 2019

4ème Dimanche de l’Avent
Évangile

La venue de l'Emmanuel annoncée à Joseph

Mt 1, 18-24

Écouter

Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ». Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse.

Méditation

Tu lui donneras le nom de Jésus

Écouter

Il n’y a pas matière à rire, il y a un mystère, et une épreuve de foi pour tous : pour la Vierge, pour Joseph, pour nous les croyants. Ne nous focalisons pas sur les moyens, allons à l’essentiel de l’histoire : il s’agit de se faire serviteur du projet de Dieu, d’accueillir une mission extraordinaire dans l’ordinaire.
Ce qui est le plus extraordinaire, ce qui est le plus incroyable, ce n’est pas que l’enfant soit en elle l’œuvre de l’Esprit, mais que le Seigneur veuille habiter parmi nous et naître comme un petit enfant.
Si tu crois que Dieu a créé l’univers, tu ne peux pas donner de limites à son pouvoir de création. Mais si tu crois que Dieu a créé l’univers, alors oui, tu peux t’étonner qu’il veuille devenir ton ami, connaître et partager ta condition d’homme, jusqu’à la mort ! Oui, voilà bien ce qui peut susciter ton étonnement, éveiller ton admiration.
Ce qui est ordinaire, et en même temps est vraiment extraordinaire, c’est que Joseph prenne Marie chez lui, devienne papa, reconnaisse l’enfant, lui donne un nom. C’est ordinaire, parce que c’est ce que font presque tous les hommes, non sans peine ; mais c’est unique, c’est toujours unique. L’homme, la femme, l’enfant : uniques ! Et là, l’enfant à naître est l’Unique par excellence, le Fils unique du Père !
Et son nom parmi nous est Jésus, c’est-à-dire le Seigneur sauve. Avant de sauver le monde, il te sauve toi, Joseph, il te sauve de la peur, des doutes, de la médiocrité et de la vulgarité, il te confirme dans ta justice, il t’appelle à être pour l’enfant le visage humain du Père.
Ô Adonaï, Seigneur qu’on n’ose pas nommer, par respect de ton mystère, prépare-nous à nommer avec une grande foi et une grande affection Celui que tu as engendré : Viens, Jésus, viens nous sauver !

Extrait de Avent dans la ville (2016)

1ère lecture

Dieu promet un sauveur

Is 7, 10-16

Écouter

En ces jours-là, le Seigneur parla ainsi au roi Acaz : « Demande pour toi un signe de la part du Seigneur ton Dieu, au fond du séjour des morts ou sur les sommets, là-haut. » Acaz répondit : « Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. » Isaïe dit alors : « Écoutez, maison de David ! Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes : il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu ! C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel (c’est-à-dire : Dieu-avec-nous). De crème et de miel il se nourrira, jusqu’à ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien. Avant que cet enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, la terre dont les deux rois te font trembler sera laissée à l’abandon. »

Vidéo de la semaine

Radieuse Nativité ?

Georges de la Tour a peint une magnifique nativité. La tendresse, le recueillement, l’émerveillement, la douceur rayonnent de ce tableau. Il pourrait simplement représenter un nouveau-né dans les bras de sa mère. Le traitement subtil des symboles suggère que le nourrisson est l’enfant Dieu. Le frère Grégoire nous aide à contempler cette merveille.

Psaume

Voici venir le Roi

Ps 23, 1-2, 3-4ab, 5-6

Écouter

Voici venir le Roi, le très haut, avec grande puissance
pour sauver le peuple, Alleluia

Au Seigneur, le monde et sa richesse,
la terre et tous ses habitants !
C’est lui qui l’a fondée sur les mers
et la garde inébranlable sur les flots.

Qui peut gravir la montagne du Seigneur
et se tenir dans le lieu saint ?
L’homme au cœur pur, aux mains innocentes,
qui ne livre pas son âme aux idoles.

Il obtient, du Seigneur, la bénédiction,
et de Dieu son Sauveur, la justice.
Voici le peuple de ceux qui le cherchent !
Voici Jacob qui recherche la face de Dieu !

2ème lecture

L'apôtre annonce le salut en Jésus-Christ

Rm 1, 1-7

Écouter

Paul, serviteur du Christ Jésus, appelé à être Apôtre, mis à part pour l’Évangile de Dieu, à tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome. Cet Évangile, que Dieu avait promis d’avance par ses prophètes dans les saintes Écritures, concerne son Fils qui, selon la chair, est né de la descendance de David et, selon l’Esprit de sainteté, a été établi dans sa puissance de Fils de Dieu par sa résurrection d’entre les morts, lui, Jésus Christ, notre Seigneur. Pour que son nom soit reconnu, nous avons reçu par lui grâce et mission d’Apôtre, afin d’amener à l’obéissance de la foi toutes les nations païennes, dont vous faites partie, vous aussi que Jésus Christ a appelés. À vous qui êtes appelés à être saints, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.

Pour les enfants

Joseph et l'ange

Joseph, le charpentier est toujours discret mais il est attentif à tout ce que lui dit l’ange du Seigneur. Joseph est le père à qui Dieu confie son Fils !

Coloriage à imprimer Voir la vidéo
Chant

Venez divin Messie

Venez, Divin Messie,
Nous rendre espoir et nous sauver !
Vous êtes notre vie :
Venez, venez, venez !

1 – O Fils de Dieu, ne tardez pas ;
Par votre Corps donnez la vie
A notre monde en désarroi.
Redites-nous encore
De quel amour vous nous aimez ;
Tant d’hommes vous ignorent !
Venez, venez, venez !

2 – A Bethléem, les cieux chantaient
Que le meilleur de vos bienfaits
C’était le don de votre Paix.
Le monde la dédaigne :
Partout les cœurs sont divisés !
Qu’arrive votre règne !
Venez, venez, venez !


Interprété par la chorale de Saint Ferdinand des Ternes

Auteur : Barjon