Évangile La prière de Jésus pour ses apôtres

  1. Évangile La prière de Jésus pour ses apôtres
  2. Méditation Jésus prie pour nous
  3. 1ère lecture L'élection de Matthias
  4. Psaume Gloire à Toi Seigneur, à la droite du Père
  5. 2ème lecture Croire en l'amour de Dieu
  6. Chant Pour avancer ensemble

Le Berger

1ère lecture : Ac 4,8-12
Psaume : Ps 117,1.4.8-9.22-23.28-29
2ème lecture : 1 Jn 3,1-2
Evangile : Jn 10,11-18

dimanche 25 avril 2021

4ème dimanche de Pâques
2ème lecture

Enfants de Dieu, semblables au Christ

1 Jn 3,1-2

Écouter

Bien-aimés, voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu – et nous le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas : c’est qu’il n’a pas connu Dieu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est.

Méditation

Pleins feux sur la source

Écouter

« Nous le verrons tel qu’il est ». A Poitiers, tout l’été, la façade de Notre-Dame-La-Grande est illuminée, chaque soir à la tombée de la nuit. Et c’est toujours magique de sentir la tension monter dans la foule en attendant que la façade s’illumine. Doucement, les couleurs montent, le silence se fait. On ouvre grands les yeux pour découvrir une explosion de couleurs qui révèlent tous les détails de la façade abîmée par le temps. Les apôtres reprennent visages, les colonnes fleurissent…
Le silence, et puis un doux murmure où chacun commente avec son voisin ce qu’il découvre.
Vient ensuite le moment que je préfère. Les gens se retournent pour découvrir la source lumineuse, le projeteur qui leur offre tant de merveilles. C’est comme s’ils revenaient à la source. Et quelle source !
Les uns ne verront qu’une prouesse technique, les autres rendront grâce pour tant de beauté. Moi, je veux voir dans ce projecteur niché entre deux fenêtres, LA source, Ma Source, mon moteur, mon carburant, appelez cela comme vous voudrez.
A Poitiers, sur la façade de Notre Dame la Grande, les soirs de Polychromies, on découvre toute l’histoire du salut, d’Adam et Eve à la naissance du Christ, de l’Ancien au Nouveau Testament. Et le Christ en gloire qui domine l’ensemble de la composition. Là-haut, au sommet de l’édifice.
C’est lui le secret, la source de tout.
Quelles couleurs est-ce que je décide de mettre aujourd’hui dans ma vie ? Choisissez bien, la palette est large : Chaque couleur a un sens. Chaque couleur est porteuse de symbole.
Rouge pourpre, couleur de Dieu et du manteau de Marie en iconographie. Rouge vif, symbole du sang des martyrs. Brun, couleur de la terre, symbole d’humilité, de la fragilité humaine. Jaune, couleur de la lumière et de la vie, symbole de l’éternité. Noir, absence de couleur, absence de Dieu. Blanc, rassemblement des couleurs, humanité rassemblée dans Christ. Bleu, couleur de l’eau, de la vie, symbole de l’humanité du Christ. Or, signe de richesse, symbole de la lumière de Dieu.

Extrait de Signes dans la Bible (2014-2015)

Évangile

Le bon pasteur donne sa vie

Jn 10,11-18

Écouter

En ce temps-là, Jésus déclara : « Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis. Le berger mercenaire n’est pas le pasteur, les brebis ne sont pas à lui : s’il voit venir le loup, il abandonne les brebis et s’enfuit ; le loup s’en empare et les disperse. Ce berger n’est qu’un mercenaire, et les brebis ne comptent pas vraiment pour lui. Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis.
J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur. Voici pourquoi le Père m’aime : parce que je donne ma vie, pour la recevoir de nouveau. Nul ne peut me l’enlever : je la donne de moi-même. J’ai le pouvoir de la donner, j’ai aussi le pouvoir de la recevoir de nouveau : voilà le commandement que j’ai reçu de mon Père. »

Vidéo de la semaine

Visite du Couvent de la Tourette à Eveux

Le frère Xavier Pollart, prieur de Sainte Marie de la Tourette raconte l’incroyable projet architectural de son couvent. Conçu par l’architecte Le Corbusier, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, ce monument moderne de la vie religieuse étonne et fascine. Il rayonne par sa sobre et souveraine beauté mais surtout grâce à la communauté qui l’habite.

1ère lecture

Pas de salut hors du Christ

Ac 4,8-12

Écouter

En ces jours-là, Pierre, rempli de l’Esprit Saint, déclara : « Chefs du peuple et anciens, nous sommes interrogés aujourd’hui pour avoir fait du bien à un infirme, et l’on nous demande comment cet homme a été sauvé. Sachez-le donc, vous tous, ainsi que tout le peuple d’Israël : c’est par le nom de Jésus le Nazaréen, lui que vous avez crucifié mais que Dieu a ressuscité d’entre les morts, c’est par lui que cet homme se trouve là, devant vous, bien portant. Ce Jésus est la pierre méprisée de vous, les bâtisseurs, mais devenue la pierre d’angle. En nul autre que lui, il n’y a de salut, car, sous le ciel, aucun autre nom n’est donné aux hommes, qui puisse nous sauver. »

Psaume

Par le nom de Jésus, le salut nous est donné

Ps 117,1.4.8-9.22-23.28-29

Écouter

Par le nom de Jésus, le salut nous est donné

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !
Mieux vaut s’appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les hommes ;
mieux vaut s’appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les puissants !

Je te rends grâce car tu m’as exaucé :
tu es pour moi le salut.
La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la pierre d’angle :
c’est là l’œuvre du Seigneur,
la merveille devant nos yeux.

Béni soit au nom du Seigneur celui qui vient !
De la maison du Seigneur, nous vous bénissons !
Tu es mon Dieu, je te rends grâce,
mon Dieu, je t’exalte !
Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour ! 

Interprété par le Choeur Saint Ambroise, Paris

Pour les enfants

Jésus, bon berger

Dans cet évangile, Jésus se compare à un bon berger qui aime ses brebis. Sais-tu qui sont les brebis ?

Coloriage à imprimer Voir la vidéo
Chant

Choral du Bon Pasteur

Ô Seigneur, Pasteur fidèle, toi qui connais tes brebis,
Tu connais le cœur du Père et le Père te connaît.
Que nos cœurs à ta parole s’ouvrent et brûlent par ta grâce
Et s’éveillent à ta présence.

Toi, l’Agneau de la vraie Pâque, immolé sur une croix,
Bon Pasteur qui, pour ton peuple, livres ta vie à la mort.
Dans ta chair s’ouvre une porte ; dans le feu de tes blessures,
Resplendit l’Amour du Père.

Ta vie, c’est Toi qui la donnes, nul ne peut Te la ravir ;
Tu es venu dans le monde pour nous donner la vraie vie.
Fais nous vivre en ta promesse et grandir en ta parole :
« Aimez vous les uns les autres ».

Dans l’aurore de ta Pâque, Tu Te lèves du tombeau ;
Aux enfers et sur la terre, tu délivres ton troupeau` ;
Dans la joie de ta victoire, viens Seigneur, et ressuscite
Ceux qui cherchent ton visage.

 

Interprété par les frères dominicains

Musique : JS. Bach
Paroles : D. Bourgeois JP. Revel
Arrangement : A. Gouzes