Évangile Guérison d'un aveugle

  1. Évangile Guérison d'un aveugle
  2. Méditation Appeler, être appelé, la même adrénaline silencieuse
  3. 1ère lecture Dieu ramenera son peuple
  4. Psaume Le Seigneur a fait merveille, nous voici dans la joie
  5. 2ème lecture Jésus, le grand prêtre désigné par Dieu
  6. Chant O Vous Tous

Ce que Dieu a uni

1ère lecture : Gn 2,18-24
Psaume : Ps 127,1-6
2ème lecture : He 2,9-11
Evangile : Mc 10,2-16

dimanche 3 octobre 2021

27ème dimanche du Temps ordinaire
1ère lecture

Créés homme et femme

Gn 2,18-24

Écouter

Le Seigneur Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui correspondra. » Avec de la terre, le Seigneur Dieu modela toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les amena vers l’homme pour voir quels noms il leur donnerait. C’étaient des êtres vivants, et l’homme donna un nom à chacun. L’homme donna donc leurs noms à tous les animaux, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes des champs. Mais il ne trouva aucune aide qui lui corresponde.
Alors le Seigneur Dieu fit tomber sur lui un sommeil mystérieux, et l’homme s’endormit. Le Seigneur Dieu prit une de ses côtes, puis il referma la chair à sa place. Avec la côte qu’il avait prise à l’homme, il façonna une femme et il l’amena vers l’homme. L’homme dit alors : « Cette fois-ci, voilà l’os de mes os et la chair de ma chair ! On l’appellera femme – Ishsha –, elle qui fut tirée de l’homme – Ish. » À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un.

Méditation

Côte à côte

Écouter

« Je n’ai besoin de personne en Harley Davidson », assure une chanson qui semble nous promettre que le bonheur est à chercher dans l’indépendance. Quelle différence avec Adam, avec l’homme que Dieu crée ! Au contraire, d’après le récit biblique, Adam est incomplet tant qu’il est complet. Il est d’abord seul et entier, mais Dieu voit bien que cela ne va pas. Il faut que, dans son sommeil, il lui enlève un morceau de lui-même (ce mystérieux « côté », bien plus qu’une côte comme on l’a longtemps dit). À l’arrivée, Adam n’est plus seul : il a Ève avec lui ; mais il n’est plus complet non plus : il lui manque un morceau de lui-même. Pour être entier, il a besoin de l’autre : il ne se suffit plus, il n’est plus une île.
Depuis lors, c’est toute l’humanité qui se sait, qui se sent incomplète. Chacun sait qu’il est incapable de se donner à lui-même son propre bonheur, que le bonheur se reçoit toujours d’un autre, parce que le bonheur est dans la relation, pas dans l’indépendance. Voilà pourquoi depuis toujours, et malgré toutes les souffrances que le sentiment amoureux peut aussi causer, hommes et femmes n’entendent pas y renoncer. Voilà pourquoi même les célibataires ne renoncent pas à l’amitié, voilà pourquoi les religieux vivent en communauté : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul » …
Pourtant, ni l’amitié profonde ni même la vie de couple ne peuvent suffire à guérir cette plaie au côté, ce sentiment de manque, cette blessure qui nous ouvre à l’infini. Car c’est la brèche par laquelle Dieu va venir nous rejoindre, comme il faut des trous pour se saisir d’une boule de bowling. Car c’est de lui, de son côté ouvert sur la croix (*), que nous pouvons attendre le fleuve inépuisable qui seul saura apaiser notre soif insatiable.

*  Évangile selon saint Jean, chapitre 19, verset 34

Extrait de Signes dans la Bible (2014-2015)               

Évangile

Le mariage

Mc 10,2-16

Écouter

En ce temps-là, des pharisiens abordèrent Jésus et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Jésus leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? » Ils lui dirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. »
Jésus répliqua : « C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle. Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme. À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! »
De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur déclara : « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle. Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. »
Des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.

Enseignement

Y a-t-il un amour facile ?

En cette année Amoris Laetitia, le frère Xavier nous rappelle que le Pape François nous a donné un texte pour réfléchir sur nos rêves et nos difficultés dans la vie de famille et de couple. Cette exhortation apostolique est un encouragement car aimer n’est pas facile. Le frère Xavier nous donne trois clés pour vivre cette année consacrée à la joie de l’amour.

Psaume

Le Seigneur a rassemblé les enfants de l'Eglise

Ps 127,1-6

Écouter

Le Seigneur a rassemblé les enfants de l’Eglise
à la table de son Royaume

Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !
Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! À toi, le bonheur !

Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse,
et tes fils, autour de la table,
comme des plants d’olivier.

Voilà comment sera béni
l’homme qui craint le Seigneur.
De Sion, que le Seigneur te bénisse !
Tu verras le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie,
et tu verras les fils de tes fils. Paix sur Israël. 

Interprété par le Choeur Saint Ambroise, Paris

2ème lecture

Jésus sauveur et frère

He 2,9-11

Écouter

Frères, Jésus, qui a été abaissé un peu au-dessous des anges, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur à cause de sa Passion et de sa mort. Si donc il a fait l’expérience de la mort, c’est, par grâce de Dieu, au profit de tous. Celui pour qui et par qui tout existe voulait conduire une multitude de fils jusqu’à la gloire ; c’est pourquoi il convenait qu’il mène à sa perfection, par des souffrances, celui qui est à l’origine de leur salut. Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés doivent tous avoir même origine ; pour cette raison, Jésus n’a pas honte de les appeler ses frères.

Pour les enfants

Pourquoi on va à l'église le jour d'un mariage ?

Aujourd’hui, le frère Marie-Ollivier invite Théobule à un mariage à l’église !

Coloriage à imprimer Voir la vidéo
Chant

Il est plus grand que notre coeur

Il est plus grand que notre cœur,
le cœur de Dieu !
Elle est plus forte que notre force,
la faiblesse du Christ !
Folie pour les hommes,
Sagesse du Royaume !

Heureux les humbles,
Ils posséderont la terre !

Humiliez-vous sous la main du Seigneur,
Afin qu’il vous élève au temps de sa visite.

Devenez semblables aux petits enfants,
C’est à eux qu’appartient le Royaume des cieux.

Ayez en vous les sentiments du Christ,
Il obéit jusqu’à la mort et Dieu l’a exalté.

Interprété par la Chorale du Pèlerinage du Rosaire

T : CFC M : M. Godard