Évangile La tempête apaisée

  1. Évangile La tempête apaisée
  2. Méditation Lui dormait sur le coussin à l'arrière
  3. 1ère lecture Dieu maître de la mer
  4. Psaume Chantez au Seigneur car il a fait des merveilles
  5. 2ème lecture Un monde nouveau est né
  6. Chant Âme du Christ

Au coeur de la foi

1ère lecture : Dt 4,32-34.39-40
Psaume : Ps 32,4-6.9.18.20-22
2ème lecture : Rm 8,14-17
Evangile : Mt 28,16-20

dimanche 30 mai 2021

La Sainte Trinité
Évangile

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit

Mt 28,16-20

Écouter

En ce temps-là, les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes. Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

Méditation

Comme un p'tit coquelicot

Écouter

L’an passé, j’ai semé des coquelicots dans notre cloître. Au début, rien ne s’est passé, j’ai cru que c’était manqué – semé trop tôt ou les oiseaux. Mais un matin, une petite tache rouge dans un coin d’herbe. Timides, mais bien là malgré le vent, un par un ils ont poussé : de proche en proche, depuis ce coin jusqu’au milieu de la pelouse. Comme s’ils s’étaient passé le mot, il y en avait un, puis cinq, puis plus de dix chaque matin, baptisés de rosée. Cette année-là, ça a été vaste printemps, rouge et fragile, dans le jardin.
La mission de l’apôtre dans le jardin du monde, notre mission, puisque tous nous sommes apôtres, c’est : de toutes les nations, à tous les coins du monde, faire des disciples, les baptiser, les enseigner. Cela peut paraître au-dessus de nos forces, bien loin de nos pauvres moyens ? Imaginons-nous plutôt en coquelicot. Dire à nos voisins tout proches que le printemps est là, que le soleil s’est relevé ; montrer à nos prochains qu’il y a l’eau et la chaleur qu’il faut pour pouvoir sortir de terre. Notre mission, ce serait de nous dire et leur dire que ce pouvoir sortir n’est pas à nous d’abord, heureusement, puisqu’il nous vient du Christ, et c’est très rassurant. Tout ce qui nous est demandé, c’est de fleurir et de dire à ceux qui tardent ou qui sommeillent dans la terre, qu’il y a, pas loin, de la lumière, qu’ils peuvent aussi la boire et la porter. Et de proche en proche, cela peut faire vaste printemps sur notre Terre.

Extrait de Matthieu Pas à Pas (2019-2020)

1ère lecture

Le Dieu unique

Dt 4,32-34.39-40

Écouter

Moïse disait au peuple : « Interroge donc les temps anciens qui t’ont précédé, depuis le jour où Dieu créa l’homme sur la terre : d’un bout du monde à l’autre, est-il arrivé quelque chose d’aussi grand, a-t-on jamais connu rien de pareil ? Est-il un peuple qui ait entendu comme toi la voix de Dieu parlant du milieu du feu, et qui soit resté en vie ? Est-il un dieu qui ait entrepris de se choisir une nation, de venir la prendre au milieu d’une autre, à travers des épreuves, des signes, des prodiges et des combats, à main forte et à bras étendu, et par des exploits terrifiants – comme tu as vu le Seigneur ton Dieu le faire pour toi en Égypte ? Sache donc aujourd’hui, et médite cela en ton cœur : c’est le Seigneur qui est Dieu, là-haut dans le ciel comme ici-bas sur la terre ; il n’y en a pas d’autre. Tu garderas les décrets et les commandements du Seigneur que je te donne aujourd’hui, afin d’avoir, toi et tes fils, bonheur et longue vie sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu, tous les jours. »

Vidéo de la semaine

Le Retable de l’adoration de la sainte Trinité par Albrecht Dürer

Représenter la Trinité ? Pas facile ! Il fallait le génie d’Albrecht Dürer pour montrer la relation d’amour entre le Père, le Fils et l’Esprit Saint et élever les saints dans cette communion trinitaire. Catherine nous dévoile comment la construction géométrique mais harmonieuse du tableau parvient merveilleusement à traduire cette aspiration et cette gloire.

Psaume

En toi, la joie de notre coeur

Ps 32,4-6.9.18.20-22

Écouter

En toi, la joie de notre coeur
car tu as sauvé notre âme de la mort

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
il est fidèle en tout ce qu’il fait.
Il aime le bon droit et la justice ;
la terre est remplie de son amour.

Le Seigneur a fait les cieux par sa parole,
l’univers, par le souffle de sa bouche.
Il parla, et ce qu’il dit exista ;
il commanda, et ce qu’il dit survint.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi ! 

Interprété par le Choeur Saint Ambroise, Paris

2ème lecture

L'Esprit des fils

Rm 8,14-17

Écouter

Frères, tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu. Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la peur ; mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ; et c’est en lui que nous crions « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! C’est donc l’Esprit Saint lui-même qui atteste à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers : héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, si du moins nous souffrons avec lui pour être avec lui dans la gloire.

Pour les enfants

Si Dieu peut tout, pourquoi il n'exauce pas toutes mes prières ?

Frère Nicolas nous explique que Dieu donne toujours le mieux pour nous. Alors, prions avec confiance !

Coloriage à imprimer Voir la vidéo
Chant

Ô Père, ô Tout-Puissant

Ô Père, ô Tout-Puissant,
Ô Bienveillant Seigneur,
Ton Nom soit béni !
Pour le salut du genre humain,
Tu as envoyé Ton Fils Bien-Aimé :
Quand le temps fut advenu,
Pour l’amour de chacun,
Tu as voulu
Qu’il vienne habiter chez les hommes.

Ô Verbe, ô Tout-Puissant,
Ô Très-Aimant Seigneur,
Ton Nom soit béni !
Pour le salut du genre humain,
Tu as pris un corps semblable à nos corps :
Quand le temps fut advenu,
Pour l’amour de chacun,
Tu apparus
Au cœur désolé de ce monde.

Ô Souffle, ô Tout-Puissant,
Ô Bienfaisant Seigneur,
Ton Nom soit béni !
Pour le salut du genre humain,
Ta grâce a choisi la Vierge Marie :
Quand le temps fut advenu,
Pour l’amour de chacun,
Tu l’as tenue
Très humble, au couvert de ton ombre.

Interprété par la Chorale du Pèlerinage du Rosaire

P et M : Rimaud/Godard