Évangile Doux et humble de cœur

  1. Évangile Doux et humble de cœur
  2. Méditation De curieux ignorants
  3. 1ère lecture Le Messie qui vient est un roi humble
  4. Psaume Je bénirai ton nom, Seigneur
  5. 2ème lecture L'Esprit du Christ est en nous

Recevez l’Esprit-Saint

1ère lecture : Ac 2, 1-11
Psaume : Ps 103, 1ab.24ac, 29bc-30, 31.34
2ème lecture : 1 Co 12, 3b-7.12-13
Evangile : Jn 20, 19-23

dimanche 31 mai 2020

Pentecôte
Psaume

Envoie ton Esprit, Seigneur et tout sera créé

Ps 103, 1ab.24ac, 29bc-30, 31.34

Écouter

Envoie ton Esprit, Seigneur et tout sera créé ;
tu renouvelleras la face de la terre.

Bénis le Seigneur, ô mon âme ;
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur !
la terre s’emplit de tes biens.

Tu reprends leur souffle,
ils expirent et retournent à leur poussière.
Tu envoies ton souffle : ils sont créés ;
tu renouvelles la face de la terre.

Gloire au Seigneur à tout jamais !
Que Dieu se réjouisse en ses œuvres !
Que mon poème lui soit agréable ;
moi, je me réjouis dans le Seigneur. 

Méditation

Renouveau

Écouter

Alors que les menaces sur l’avenir de notre planète se font plus pressantes, la prière du psalmiste prend ici beaucoup de force. Son hymne rend gloire à la splendeur de la création. Faut-il alors comprendre le soupir qui arrive à la fin du psaume, après la louange, « Que les pécheurs disparaissent de la terre ! », comme une vision anticipatrice de ce péché dont l’univers biblique ne pouvait pas encore avoir idée : le péché de destruction de la biosphère, le péché écologique ? Ce serait bien sûr très anachronique et surtout sans rapport avec l’expérience qui fait se lever ici la louange. Cette expérience de voir monter en lui une louange devant l’excès de la puissance et de la beauté du monde, à la vision d’un ciel nocturne, lors d’une marche en pleine nature, par la découverte des prodiges du vivant, un croyant d’aujourd’hui la vit encore. Elle ne puise pas sa force dans le souci pour l’avenir de la vie sur cette terre, aussi sensé, urgent et noble soit-il. Sa force, elle la puise dans une présence qui accompagne toujours notre vision du monde, mais qui ne se laisse observer ni au téléobjectif, ni au microscope. Elle est insaisissable et c’est pourquoi elle affole l’esprit et le met en crise. Cette présence ne se tient au repos que dans la prière, invisible mais bien là. Elle ne trouve son Nom que dans le souffle d’une louange. Le péché de l’homme enténèbre le monde, mais l’Esprit du Seigneur, l’Esprit de Sainteté est plus fort que le péché. Il renouvelle sans cesse la face de la terre !

Extrait de Psaumes dans la ville (2013-2014)

Évangile

Jésus ressuscité donne l'Esprit Saint à ses Apôtres

Jn 20, 19-23

Écouter

C’était après la mort de Jésus ; le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »

Enseignement

Les couleurs liturgiques : Rouge, couleur du sang et de l'amour

La couleur rouge est utilisée dans les liturgies qui évoquent la passion du Christ. Le frère Nicolas nous rappelle que le rouge est la couleur du sang et de l’amour. Rouges sont donc les vêtements portés par les prêtres lors des fêtes qui célèbrent des martyrs. Le rouge est enfin la couleur du Saint-Esprit, rouge-feu pour que l’amour embrase le monde entier.

1ère lecture

La venue de l'Esprit Saint sur les disciples

Ac 2, 1-11

Écouter

Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours après Pâques, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. Or, il y avait, résidant à Jérusalem, des Juifs religieux, venant de toutes les nations sous le ciel. Lorsque ceux-ci entendirent la voix qui retentissait, ils se rassemblèrent en foule. Ils étaient en pleine confusion parce que chacun d’eux entendait dans son propre dialecte ceux qui parlaient. Dans la stupéfaction et l’émerveillement, ils disaient : « Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ? Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, sa langue maternelle ? Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, de la province du Pont et de celle d’Asie, de la Phrygie et de la Pamphylie, de l’Égypte et des contrées de Libye proches de Cyrène, Romains de passage, Juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes, tous nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu. »

2ème lecture

L'Esprit du Christ fait l'unité de l'Église dans la diversité

1 Co 12, 3b-7.12-13

Écouter

Frères, personne n’est capable de dire : « Jésus est Seigneur » sinon dans l’Esprit Saint. Les dons de la grâce sont variés, mais c’est le même Esprit. Les services sont variés, mais c’est le même Seigneur. Les activités sont variées, mais c’est le même Dieu qui agit en tout et en tous. À chacun est donnée la manifestation de l’Esprit en vue du bien. Prenons une comparaison : le corps ne fait qu’un, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps. Il en est ainsi pour le Christ. C’est dans un unique Esprit, en effet, que nous tous, Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps. Tous, nous avons été désaltérés par un unique Esprit.

Pour les enfants

Des langues de feu

Aujourd’hui l’Eglise fête la Pentecôte : célébrons l’Esprit Saint qui nous rend forts !

Coloriage à imprimer Voir la vidéo
Chant

Laissons nous transformer par la lumière du Christ

Laissons-nous transformer par la lumière du Christ,
Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur (bis)

Nous recevons le Saint-Esprit,
Par lui nous contemplons la beauté de Dieu.

Nous recevons le Saint-Esprit,
Par lui nous devenons un seul corps dans le Christ.

Nous recevons le Saint-Esprit,
Par lui nous devenons des enfants de lumière.

Nous recevons le Saint-Esprit,
Par lui nous aimons tous nos frères.

Nous recevons le Saint-Esprit,
Par lui le feu d’amour divin nous ressuscitera.

 


Interprété par la Chorale du Pélerinage du Rosaire

T: Bénédictines du Sacré Coeur du Montmartre, M : G.François-Dainville