Évangile Tout homme verra le salut

  1. Évangile Tout homme verra le salut
  2. Méditation Dieu passe
  3. 1ère lecture Vers la Jérusalem nouvelle
  4. Psaume Le Seigneur a fait merveille
  5. 2ème lecture Vers le jour du Christ
  6. Chant Choral du Précurseur du Christ

Aimer Dieu de tout son coeur

1ère lecture : Dt 6,2-6
Psaume : Ps 17 (18), 2-3, 4, 47.51ab
2ème lecture : He 7,23-28
Evangile : Mc 12,28b-34

dimanche 31 octobre 2021

31ème dimanche du Temps ordinaire
Évangile

Le grand commandement

Mc 12,28b-34

Écouter

En ce temps-là, un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander : « Quel est le premier de tous les commandements ? » Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »
Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. » Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.

Méditation

Désiré

Écouter

C’est toi, moi, chaque être humain venu à l’existence que Dieu désire, de toute éternité. Chacun de nous devrait ajouter à son nom « Désiré ».
Aux jours de la Création, Dieu a façonné l’homme à partir de la terre et lui a insufflé son propre Souffle de Vie. Alors, au jour de notre entrée dans la lumière, c’est notre cœur que Dieu prendra dans ses mains. Comme on purifie l’or au feu, il en fera tomber toutes les scories. Il le façonnera nouvellement, à partir de ce qu’il y aura eu d’amour vrai dans notre vie – pour lui, pour notre prochain : cœur nouveau, animé d’un souffle nouveau.
Pourtant, quelle distance entre cette destinée bienheureuse et notre condition présente, toutes les souffrances des innocents, tout le mal dont nous sommes capables ! Eh bien, le Christ vient pour cela : au sein de notre condition humaine, ouvrir la porte de l’avenir. Et, dès à présent, en semer le germe. Être lui-même ce germe, semence jetée en notre chair, qui va mourir pour porter du fruit, un fruit immense.
À toi, à moi d’accueillir à notre tour en nous-mêmes cette semence – de l’accueillir en plein cœur et de plein cœur. Pas d’autre voie que de passer par mon cœur, pas d’autre moyen que d’aimer de tout mon être pour accomplir le désir que Dieu a de me voir debout – non plus à genoux – relevé, ressuscité, « devant lui, saint, immaculé, dans l’amour »*.
Il n’est pas d’autre chemin pour, ce jour-là, nous tenir debout, comme c’est un bonheur de se tenir à la cime d’une montagne, au soleil levant, après une longue ascension dans la nuit.

* Éphésiens 1,4

Extrait de Carême dans la ville 2018

 

1ère lecture

Tu aimeras le Seigneur

Dt 6,2-6

Écouter

Moïse disait au peuple : « Tu craindras le Seigneur ton Dieu. Tous les jours de ta vie, toi, ainsi que ton fils et le fils de ton fils, tu observeras tous ses décrets et ses commandements, que je te prescris aujourd’hui, et tu auras longue vie. Israël, tu écouteras, tu veilleras à mettre en pratique ce qui t’apportera bonheur et fécondité, dans un pays ruisselant de lait et de miel, comme te l’a dit le Seigneur, le Dieu de tes pères. Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’Unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Ces paroles que je te donne aujourd’hui resteront dans ton cœur. »

Vidéo de la semaine

Saint Martin de Porrès

La semaine prochaine, nous célébrons la fête de Saint Martin de Porrès, le François d’Assise des Dominicains, ami des animaux et serviteur des pauvres. Le frère Philippe nous montre en quoi Martin est le modèle d’un nouveau style de l’Eglise « en sortie ».

Psaume

De sa main le Seigneur m'a relevé

Ps 17 (18),2-3,4,47.51ab

Écouter

De sa main, le Seigneur m’a relevé
il m’a sauvé car il m’aime !

Je t’aime, Seigneur, ma force :
Seigneur, mon roc, ma forteresse,
Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite,
mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !

Louange à Dieu !
Quand je fais appel au Seigneur,
je suis sauvé de tous mes ennemis.

Vive le Seigneur ! Béni soit mon Rocher !
Qu’il triomphe, le Dieu de ma victoire,
Il donne à son roi de grandes victoires,
il se montre fidèle à son messie. 

Interprété par le Choeur Saint Ambroise, Paris

2ème lecture

Le sacerdoce éternel du Christ

He 7,23-28

Écouter

Frères, dans l’ancienne Alliance, un grand nombre de prêtres se sont succédé parce que la mort les empêchait de rester en fonction. Jésus, lui, parce qu’il demeure pour l’éternité , possède un sacerdoce qui ne passe pas. C’est pourquoi il est capable de sauver d’une manière définitive ceux qui par lui s’avancent vers Dieu, car il est toujours vivant pour intercéder en leur faveur.
C’est bien le grand prêtre qu’il nous fallait : saint, innocent, immaculé ; séparé maintenant des pécheurs, il est désormais plus haut que les cieux. Il n’a pas besoin, comme les autres grands prêtres, d’offrir chaque jour des sacrifices, d’abord pour ses péchés personnels, puis pour ceux du peuple ; cela, il l’a fait une fois pour toutes en s’offrant lui-même. La loi de Moïse établit comme grands prêtres des hommes remplis de faiblesse ; mais la parole du serment divin, qui vient après la Loi, établit comme grand prêtre le Fils, conduit pour l’éternité à sa perfection.

Pour les enfants

Devons-nous aimer aussi ceux qui nous font du mal ?

C’est difficile d’aimer ceux qui sont méchants avec nous ! Mais le frère Thierry nous aide à comprendre combien c’est important de faire grandir l’amour.

Coloriage à imprimer Voir la vidéo
Chant

Heureux les humbles

Heureux les humbles de cœur,
Ils rendent toute gloire à Dieu,
ils rendent toute gloire à Dieu.

Les justes sont en fête ils exultent,
devant la face de Dieu ils exultent de joie.
Chantez pour Dieu, jouez pour son nom.
Son nom est le Seigneur,
dansez devant sa face.

Père des orphelins, défenseur des veuves,
Tel est Dieu dans sa sainte demeure.
A l’isolé, Dieu accorde une maison ;
Aux captifs il rend la liberté.

Tu répandais sur ton héritage
une pluie généreuse
Et quand il défaillait, toi, tu le soutenais.
Sur les lieux où campait ton troupeau,
tu le soutenais,
Dieu qui est bon pour le pauvre.

Interprété par la Chorale du Pèlerinage du Rosaire

T : AELF M : JM. Dieuaide