1ère lecture A l'appel du prophète, les païens se convertissent

  1. 1ère lecture A l'appel du prophète, les païens se convertissent
  2. Méditation La sirène des pompiers
  3. Évangile  Jésus invite les hommes à la conversion et appelle ses premiers Apôtres 
  4. Psaume Fais moi connaître tes chemins
  5. 2ème lecture Le monde passe : vivons ce temps pour le Seigneur
  6. Chant Lumière des hommes

Aplanissons la route

1ère lecture : Is 40, 1-5.9-11
Psaume : Ps 84, 9ab.10, 11-12, 13-14
2ème lecture : 2P 3, 8-14
Evangile : Mc 1, 1-8

dimanche 6 décembre 2020

2ème dimanche de l’Avent
Évangile

Jean Baptiste annonce la venue du Seigneur

Mc 1, 1-8

Écouter

Commencement de l’Évangile de Jésus, Christ, Fils de Dieu.
Il est écrit dans Isaïe, le prophète : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour ouvrir ton chemin. Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Alors Jean, celui qui baptisait, parut dans le désert. Il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés.
Toute la Judée, tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui, et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain, en reconnaissant publiquement leurs péchés. Jean était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Il proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »

Méditation

Quel baptême ?

Écouter

Le baptême de conversion et de pardon des péchés par l’austère Jean Baptiste se situe avant l’annonce du Royaume par Jésus. Ce texte nous fait passer du baptême d’eau à celui dans l’Esprit Saint. La conversion ne peut se contenter d’un changement de conduite ou d’une métamorphose vertueuse des comportements. Même si cela améliore l’image et facilite sûrement une meilleure place dans le groupe familial ou social, c‘est encore extérieur, comme l’eau du Jourdain qui ne pénètre pas le corps. Jésus baptise dans l’Esprit Saint, il ne s’agit plus d’un cérémonial mais d’un don considérable : celui d’une Personne de la Trinité à l’intérieur de nous-mêmes qui habite toute notre chair. Il n’est plus question de rite plus ou moins magique ou symbolique, mais bien d’entrer dans l’exigence d’une relation, de personne à personne. Le baptême n’est plus une empreinte ou un cachet qui me donne un ticket d’entrée dans une église et des droits sur le ciel, mais il est le sceau par excellence de celui qui aime et qui donc connaît Dieu parce qu’il est né de Dieu (1 Jean 4, 7-10). Alors, peu importe : faire partie d’une race ou d’une église, être pieux ou païen, appartenir à Apollos ou à Pierre, être riche ou pauvre, en prison ou libre, naître samaritaine ou grec, homme ou femme ; peu importent même les comportements et les actes, prostituée ou larron… l’unique distinction, qui authentifie le baptême dans l’Esprit, c’est d’aimer en vérité, comme le Christ, dans un don jusqu’au sang.

Extrait de Signes dans la Bible (2015-2016)               

1ère lecture

Préparez le chemin du Seigneur

Is 40, 1-5.9-11

Écouter

Consolez, consolez mon peuple, – dit votre Dieu – parlez au cœur de Jérusalem. Proclamez que son service est accompli, que son crime est expié, qu’elle a reçu de la main du Seigneur le double pour toutes ses fautes.
Une voix proclame : « Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur ; tracez droit, dans les terres arides, une route pour notre Dieu. Que tout ravin soit comblé, toute montagne et toute colline abaissées ! que les escarpements se changent en plaine, et les sommets, en large vallée ! Alors se révélera la gloire du Seigneur, et tout être de chair verra que la bouche du Seigneur a parlé. »
Monte sur une haute montagne, toi qui portes la bonne nouvelle à Sion. Élève la voix avec force, toi qui portes la bonne nouvelle à Jérusalem. Élève la voix, ne crains pas. Dis aux villes de Juda : « Voici votre Dieu ! » Voici le Seigneur Dieu ! Il vient avec puissance ; son bras lui soumet tout. Voici le fruit de son travail avec lui, et devant lui, son ouvrage. Comme un berger, il fait paître son troupeau : son bras rassemble les agneaux, il les porte sur son cœur, il mène les brebis qui allaitent.

Vidéo de la semaine

Vienne la rosée : Chantons avec les dominicains !

Cette hymne de l’avent, interprétée par des frères dominicains, rappelle l’attente du peuple de Dieu : c’est le prophète Isaïe qui appelait la venue de la rosée divine pour féconder la terre et donner du pain. Cette rosée, c’est le Christ ! Oui, qu’il vienne dans nos vies y déposer la douceur et la grâce !

Psaume

Fais-nous voir ton amour, Seigneur

Ps 84, 9ab.10, 11-12, 13-14

Écouter

Fais-nous voir ton amour, Seigneur,
donne-nous ton salut !

J’écoute : que dira le Seigneur Dieu ?
Ce qu’il dit, c’est la paix pour son peuple et ses fidèles.
Son salut est proche de ceux qui le craignent,
et la gloire habitera notre terre.

Amour et vérité se rencontrent,
justice et paix s’embrassent ;
la vérité germera de la terre
et du ciel se penchera la justice.

Le Seigneur donnera ses bienfaits,
et notre terre donnera son fruit.
La justice marchera devant lui,
et ses pas traceront le chemin.

Interprété par le Choeur Saint Ambroise, Paris

2ème lecture

Nous attendons les cieux nouveaux et la terre nouvelle

2P 3, 8-14

Écouter

Bien-aimés, il est une chose qui ne doit pas vous échapper : pour le Seigneur, un seul jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un seul jour. Le Seigneur ne tarde pas à tenir sa promesse, alors que certains prétendent qu’il a du retard. Au contraire, il prend patience envers vous, car il ne veut pas en laisser quelques-uns se perdre, mais il veut que tous parviennent à la conversion. Cependant le jour du Seigneur viendra, comme un voleur. Alors les cieux disparaîtront avec fracas, les éléments embrasés seront dissous, la terre, avec tout ce qu’on a fait ici-bas, ne pourra y échapper.
Ainsi, puisque tout cela est en voie de dissolution, vous voyez quels hommes vous devez être, en vivant dans la sainteté et la piété, vous qui attendez, vous qui hâtez l’avènement du jour de Dieu, ce jour où les cieux enflammés seront dissous, où les éléments embrasés seront en fusion. Car ce que nous attendons, selon la promesse du Seigneur, c’est un ciel nouveau et une terre nouvelle où résidera la justice. C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant cela, faites tout pour qu’on vous trouve sans tache ni défaut, dans la paix.

Pour les enfants

Jean-Baptiste dans le désert

Jean-Baptiste annonce à tous la venue prochaine de Jésus. Quelle belle nouvelle !

Coloriage à imprimer Voir la vidéo
Chant

Préparez les chemins du Seigneur (Choeur dans la ville)

Préparez, à travers le désert,
Les chemins du Seigneur.
Écoutez, veillez, ouvrez vos cœurs,
Car Il vient, le Sauveur.

Tracez, dans les terres arides,
Une route aplanie pour mon Dieu.
Les ravins seront relevés,
Tous les monts et les collines abaissés.

Portez à mon peuple la joie,
Consolez, consolez mes enfants !
Proclamez le salut de Dieu,
Le rachat et le pardon des péchés.

Voici, le Seigneur vient à nous,
Et sa gloire en ce monde paraît.
Sa Parole nous est donnée
Pour nos pas elle est lumière à jamais.

Élève avec force ta voix !
Le voici, ton berger, ne crains pas !
Il rassemble tous ses enfants,
Les conduit sur les chemins de la Vie.

 

Interprété par Choeur dans la ville

Paroles et musique : Communauté de l’Emmanuel (C. Boet)