Évangile Tout homme verra le salut

  1. Évangile Tout homme verra le salut
  2. Méditation Dieu passe
  3. 1ère lecture Vers la Jérusalem nouvelle
  4. Psaume Le Seigneur a fait merveille
  5. 2ème lecture Vers le jour du Christ
  6. Chant Choral du Précurseur du Christ

Deux petites pièces

1ère lecture : 1 R 17,10-16
Psaume : Ps 145,5-10
2ème lecture : He 9,24-28
Evangile : Mc 12,41-44

dimanche 7 novembre 2021

32ème dimanche du Temps ordinaire
Évangile

L'obole de la veuve

Mc 12,41-44

Écouter

En ce temps-là, Jésus s’était assis dans le Temple en face de la salle du trésor, et regardait comment la foule y mettait de l’argent. Beaucoup de riches y mettaient de grosses sommes. Une pauvre veuve s’avança et mit deux petites pièces de monnaie. Jésus appela ses disciples et leur déclara : « Amen, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis dans le Trésor plus que tous les autres. Car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre. »

Méditation

L'offrande de la veuve

Écouter

Je connais un homme, pauvre de temps et riche d’amitié, qui n’hésite pas, toujours disponible, à donner de son nécessaire, à dormir moins que de raison, à traverser la France entière pour réconforter un ami éprouvé, sans compter, jamais, ce qu’il lui reste pour lui.
Je connais des femmes, en prison, qui peut-être ont volé, dealé, qui ont été trahies, mille fois, qui sont retombées là, tout autant de fois, et qui pourtant, sont encore capables de donner ce qu’elles n’ont pas : de la confiance et de la joie.
Je connais un homme, dont l’enfance a été un long malheur, une longue descente aux enfers, humilié par son beau-père, oublié par sa mère, battu. Adulte, alors qu’il est en prison, il décide de faire ce que l’on n’a pas fait pour lui : alors que les siens ne lui pardonnaient pas d’exister, il leur pardonne, ne serait-ce que pour sauver sa peau et regarder vers l’avenir, mais aussi sincèrement. Et le voilà qui peut désormais entrainer résolument dans la vie ceux qui l’entourent.
Je connais une femme, qui parle de son pays comme d’un pays de reines et de rois. Il est l’un des plus pauvres du monde, mais je commence à croire qu’on y est très heureux, car il est peuplé de pauvres qui partagent, plus riches finalement que nous qui fermons nos portes à clé.
Je connais un homme, unique, qui connaît intimement tous ceux dont je viens de parler, et tous les autres. Cet homme, Jésus, c’est la pauvreté même. Il donne tout. Il est Dieu qui se donne. C’est un mendiant qui donne, aux mendiants que nous sommes.
Mon frère lecteur, ouvre grand tes bras pour le recevoir.

Extrait de Signes dans la Bible (2015-2016)

1ère lecture

La veuve de Sarepta

1 R 17,10-16

Écouter

En ces jours-là, le prophète Élie partit pour Sarepta, et il parvint à l’entrée de la ville. Une veuve ramassait du bois ; il l’appela et lui dit : « Veux-tu me puiser, avec ta cruche, un peu d’eau pour que je boive ? » Elle alla en puiser. Il lui dit encore : « Apporte-moi aussi un morceau de pain. » Elle répondit : « Je le jure par la vie du Seigneur ton Dieu : je n’ai pas de pain. J’ai seulement, dans une jarre, une poignée de farine, et un peu d’huile dans un vase. Je ramasse deux morceaux de bois, je rentre préparer pour moi et pour mon fils ce qui nous reste. Nous le mangerons, et puis nous mourrons. » Élie lui dit alors : « N’aie pas peur, va, fais ce que tu as dit. Mais d’abord cuis-moi une petite galette et apporte-la moi ; ensuite tu en feras pour toi et ton fils. Car ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël : Jarre de farine point ne s’épuisera, vase d’huile point ne se videra, jusqu’au jour où le Seigneur donnera la pluie pour arroser la terre. »
La femme alla faire ce qu’Élie lui avait demandé, et pendant longtemps, le prophète, elle-même et son fils eurent à manger. Et la jarre de farine ne s’épuisa pas, et le vase d’huile ne se vida pas, ainsi que le Seigneur l’avait annoncé par l’intermédiaire d’Élie.

Enseignement

Le don de soi

Comment, à l’image de Jésus, donner sa vie ? Il nous faut, avec le frère Alexandre, envisager que notre vie n’est pas close. Elle porte du fruit ici-bas mais aussi dans le Royaume à venir, pour nous et pour les autres !

Psaume

Bienheureux ceux qui cherchent la paix

Ps 145,5-10

Écouter

Bienheureux ceux qui cherchent la paix
Bienheureux les coeurs purs car ils verront Dieu.

Le Seigneur garde à jamais sa fidélité,
il fait justice aux opprimés ;
aux affamés, il donne le pain ;
le Seigneur délie les enchaînés.

Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles,
le Seigneur redresse les accablés,
le Seigneur aime les justes,
le Seigneur protège l’étranger.

Il soutient la veuve et l’orphelin,
il égare les pas du méchant.
D’âge en âge, le Seigneur régnera :
ton Dieu, ô Sion, pour toujours ! 

Interprété par le Choeur Saint Ambroise, Paris

2ème lecture

Le sanctuaire éternel

He 9,24-28

Écouter

Le Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait de main d’homme, figure du sanctuaire véritable ; il est entré dans le ciel même, afin de se tenir maintenant pour nous devant la face de Dieu. Il n’a pas à s’offrir lui-même plusieurs fois, comme le grand prêtre qui, tous les ans, entrait dans le sanctuaire en offrant un sang qui n’était pas le sien ; car alors, le Christ aurait dû plusieurs fois souffrir la Passion depuis la fondation du monde. Mais en fait, c’est une fois pour toutes, à la fin des temps, qu’il s’est manifesté pour détruire le péché par son sacrifice. Et, comme le sort des hommes est de mourir une seule fois et puis d’être jugés, ainsi le Christ s’est-il offert une seule fois pour enlever les péchés de la multitude ; il apparaîtra une seconde fois, non plus à cause du péché, mais pour le salut de ceux qui l’attendent.

Pour les enfants

L'obole de la veuve

L’évangile de ce dimanche nous apprend à donner : même quand on donne peu, si on le fait avec le coeur, cela nous rend heureux et répand le bonheur autour de nous.

Coloriage à imprimer Voir la vidéo
Chant

Le Seigneur est bon

Le Seigneur est bon, le Seigneur est saint, honneur à Lui !
Célébrons les merveilles de sa grâce !
Par son amour il nous unit :
Vivons pour la louange de sa gloire !

Le Seigneur est bon, le Seigneur est saint, bénissons-le
pour Jésus-Christ, son Fils, Sauveur des hommes !
Par sa passion et par sa mort,
Il a ouvert les portes du Royaume !

Le Seigneur est bon, le Seigneur est saint, louange à Lui,
pour le don de l’Esprit qui nous anime !
Dieu est Amour : ouvrons nos cœurs !
En nous, Dieu viendra faire sa demeure !

Interprété par les frères dominicains

T : Orval – M : JS. Bach
Harmonisation : V. Martin