Faire un don

Rendre grâce à Dieu réclame d’abord d’avoir reconnu ce que Dieu fait de merveilleux dans ma vie : je lui dois l’inespéré, la réconciliation, la guérison, la confiance, le courage… Rendons grâce à Dieu !
L’ingratitude est une maladie de l’âme, une mesquine maladie de l’âme. Rendons grâce à Dieu et apprenons à voir, malgré nos difficultés, les merveilles que le Seigneur fait pour moi, que le Seigneur accomplit pour les autres.


Voir première lecture, deuxième lecture et psaume

Evangile

Luc 17, 11-19

En ce temps-là, Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la région située entre la Samarie et la Galilée. Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s’arrêtèrent à distance et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. » À cette vue, Jésus leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres. » En cours de route, ils furent purifiés.
L’un d’eux, voyant qu’il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix. Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c’était un Samaritain. Alors Jésus prit la parole en disant : « Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ? Les neuf autres, où sont-ils ? Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! » Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. » 

Méditation

Le présent et les absents
par Soeur Marguerite Tandonnet
Écouter la méditation
Au début, pour demander la guérison, tout le monde est là. Évidemment, dans ce groupe de dix personnes que le malheur de la maladie a réunies, chacune désire guérir. Alors quand le bruit court que Jésus, cet homme qui a sauvé tant d’autres malades, passe dans le coin, les dix se précipitent et, d’un seul cœur, réclament sa pitié.
A la fin, quand il s’agit de reconnaître de qui est venue la guérison, on pourrait s’attendre à ce qu’il n’y ait plus personne, puisque Jésus les a envoyés se montrer aux prêtres et que la guérison totale et définitive de leur lèpre est survenue en chemin. La parole de Jésus est en cela prémonitoire et tout à fait en accord avec la loi de Moïse qui stipule qu’une fois guéris, les lépreux doivent faire reconnaître leur guérison par un prêtre pour être purifiés et réintégrés dans la société, c’est-à-dire quitter leur statut de rebut.
Mais non, l’un des dix est irrésistiblement attiré par Jésus. Il comprend que la gratitude passe avant tout. Il fait demi-tour. C’est alors qu’il entre véritablement en communion avec son Sauveur, dans une relation plus profonde que celle qui peut exister entre un malade et un professionnel de santé. Il se prosterne jusqu’à terre, l’ancien lépreux : après avoir reconnu sa maladie physique quelque temps plus tôt, il reconnaît maintenant sa condition de pécheur devant Dieu. « Relève-toi, va, ta foi t’a sauvé », lui dit Jésus. L’homme est sauvé, jusque dans son cœur. Et nous, quand nous sommes comblés, pensons-nous à rendre grâce ?

Chant

Le Seigneur aime son peuple
Écouter le chant

Le Seigneur aime son peuple,
Il donne aux humbles l’éclat de la victoire.

Je vous prendrai du milieu des nations,
Je vous rassemblerai de tous les pays,
Je vous conduirai dans votre terre.
Je répandrai sur vous une eau pure,
Et vous serez purifiés ;
De toutes vos souillures,
De toutes vos idoles,
Je vous purifierai.

Je vous donnerai un cœur nouveau,
Je mettrai en vous un esprit nouveau.
J’ôterai de votre chair le cœur de pierre,
Je vous donnerai un cœur de chair.

Je mettrai en vous mon esprit,
Je ferai que vous marchiez selon mes lois,
Que vous gardiez mes préceptes
Et leur soyez fidèles.
Vous habiterez le pays que j’ai donné
A vos pères :
Vous, vous serez mon peuple,
Et moi, je serai votre Dieu.

Rendons gloire au Père tout-puissant,
A son Fils, Jésus-Christ, le Seigneur,
A l’Esprit qui habite en nos cœurs,
Pour les siècles des siècles, Amen.

Interprété par les Moniales dominicaines de Beaufort


Prière du père Bernard Bro, dominicain :

Seigneur notre Dieu,
Ta lumière et ta parole, tu les donnes
A qui les recherche,
ton Royaume
Aux pauvres et aux pécheurs.
Tu ne pourras donc pas manquer
d’indulgence envers nous.
Ne nous renvoie pas les mains vides,
mais rassasie-nous aujourd’hui
en Jésus-Christ,
ta parole de fidélité
la lumière vivante dans ce monde
le pain de ta vie pour nous. 

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Écoutez l'intégralité de l'épisode sur votre plateforme de podcast préférée

Autres méditations

Découvrez la Parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur dominicains

Voir toutes les méditations

À vous la parole

5 commentaires

Rédiger un commentaire

« C'est une très bonne préparation à célébrer le dimanche.
La méditation éclaire souvent plus que les homélies entendues le dimanche.
Pour moi qui suis aussi lecteur dominical à l'occasion, c'e... »

Lire la suite

Serge - 07 octobre 2022 - 21:43

« Mille merci à Dimanche dans la ville pour les textes qui me permettent de m'imprégner des lectures , de l'Evangile, pour la célébration de la messe à venir . Je suis lectrice dans ma paroisse ... »

Lire la suite

Catherine - 07 octobre 2022 - 20:53

« Un grand merci à l'équipe de un dimanche dans la ville. C'est une très belle idée que cette préparation à la liturgie du dimanche. J'aime pouvoir écouter et réécouter les tex(es les chants et... »

Lire la suite

FRANCK MARTIN - 06 octobre 2022 - 6:34

« Belle méditation qui invite à découvrir et redécouvrir ce qui peut être grâce dans sa vie. J’avoue ne pas le faire souvent. Autant je ne rends pas Dieu responsable de ce qui pourrait m’atte... »

Lire la suite

Christophe - 06 octobre 2022 - 5:54

-0:00