Faire un don

Le Seigneur vient à pas menus, sans faire de bruit. Il vient comme un enfant, loin là-bas, en Palestine, pour ne pas nous brusquer, pour ne pas nous faire peur. Entrons paisiblement dans le temps de l’avent, le temps de l’avènement, le temps des préparatifs, les temps de la conversion.


Voir première lecture, deuxième lecture et psaume

Evangile

Matthieu 24, 37-44

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme il en fut aux jours de Noé, ainsi en sera-t-il lors de la venue du Fils de l’homme. En ces jours-là, avant le déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme et on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis : telle sera aussi la venue du Fils de l’homme. Alors deux hommes seront aux champs : l’un sera pris, l’autre laissé. Deux femmes seront au moulin en train de moudre : l’une sera prise, l’autre laissée. Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient. Comprenez-le bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. »

Méditation

Heureux confinement ?
par Frère François-Dominique Forquin
Écouter la méditation

En ce mois de mars 2020, on mangeait, on buvait, on allait librement où on voulait jusqu’au jour où chacun dut entrer dans son arche et se confiner chez lui, afin d’éviter le déluge déferlant du coronavirus. L’un a contracté le Covid, l’autre pas. Si la soudaineté de l’événement du premier confinement nous a surpris, force est de constater que personne n’était prêt à y entrer - bien que certains l’étaient peut-être plus que d’autres. Comme elle est paradoxale l’injonction de Jésus dans l’évangile de ce dimanche ! Alors qu’il nous dit que le maître de maison aurait veillé s’il avait su à quelle heure le voleur viendrait, nous qui ne savons pas quand le Christ viendra, il nous faut veiller pour être prêts ! Comment veiller, être prêts quand rien ne nous y prépare ? Comment attendre Celui dont on est sûr de la venue, mais dont on ne sait pas quand il viendra ? Peut-être en acceptant seulement que Celui qui vient vienne lui-même nous réveiller, sûrs que si nous n’avons pas pu monter dans l’arche, il nous fera monter dans la sienne pour un confinement, certes surprenant mais merveilleux et heureux.

Chant

Viens, sois ma lumière
Écouter le chant

Viens, sois ma lumière, mon feu d’amour,
Porte-moi dans les cœurs des pauvres.
Chez les malades, chez les mourants,
Allume la flamme de mon amour !

Viens, sois ma lumière, mon feu d’amour,
Porte-moi dans les cœurs des pauvres.
Je les désire et je les aime,
Donne-moi leurs âmes, j’ai soif d’amour !

J’ai l’ardent désir d’allumer la lumière de l’amour
Dans le cœur de chaque créature de Dieu.

Ta vocation est d’aimer, de t’offrir,
De sauver des âmes.
C’est en faisant ce pas que tu réaliseras
Le désir de mon cœur pour toi !
Je suis prête à accepter tout ce qu’il donne
Et à donner tout ce qu’il prend
Avec un grand sourire, un grand sourire.

Je suis la lumière du monde,
Qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres
Mais aura la lumière de la vie !
Moi, je ne suis qu'un petit instrument
entre ses mains et c'est précisément
parce que je ne suis rien,
qu'il veut se servir de moi.

Interprété par Choeur dans la ville

T : d'après les écrits de Mère Teresa. M : Anne-Sophie Rahm

Ne ratons pas ce temps de l’avent. Transformons cette courte période en action de grâces ! Saisissons l’opportunité qui nous est offerte de vivre mieux notre foi de baptisé ! Pour nous aider, laissons-nous accompagner par Avent dans la ville, sur le thème annoncé par l’ange Gabriel à la Vierge Marie : « rien n’est impossible à Dieu ! » Inscrivons-nous dès maintenant sur avent.retraitedanslaville.org et regardons et diffusons l’invitation ci-dessous !

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Écoutez l'intégralité de l'épisode sur votre plateforme de podcast préférée

Autres méditations

Découvrez la Parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur dominicains

Voir toutes les méditations

À vous la parole

5 commentaires

Rédiger un commentaire

« Bonjour. Un commentaire technique :
La "fluidité" du message sonore n'est pas parfaite. Ça "saute" de temps en temps, vers le milieu de la bande qui décompte le temps.
Merci de ce que vous pourrez ... »

Lire la suite

Isabelle Hamayon née Cressard - 26 novembre 2022 - 23:55

« Grâce à ceux et celles qui donnent de leur temps personnel pour nous révéler la Parole divine de Notre Seigneur et développent les talents que Dieu nous a donnés avant notre naissance pour les ... »

Lire la suite

anne-emmanuelle - 25 novembre 2022 - 20:01

-0:00