Faire un don

« Heureux les doux… » Accueillons cette parole du Seigneur. Méditons-la. Qu’elle apaise et purifie nos vies. Que l’Esprit Saint nous enseigne la joyeuse douceur. Qu’il fasse de nous des forts pleins de douceur. Tournons-nous vers la Vierge Marie : il n’est pas interdit de croire que Jésus, en prononçant cette parole sur le mont des Béatitudes regardait sa mère présente dans la foule qui l’écoutait… 


Voir première lecture, deuxième lecture et psaume

Evangile

Matthieu 5, 1-12a

En ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait :
« Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux.
Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés.
Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage.
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.
Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux.
Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! » 

Méditation

Béatification
par Frère Franck Dubois
Écouter la méditation

Mais de qui parle Jésus ? De ceux qui sont autour de lui : Heureux es-tu toi qui pleures, endeuillé récemment par la perte d’un proche. Heureux es-tu toi qui n’en peux plus des coups-bas. Heureux es-tu qui ne baisses pas les bras malgré la violence... Jésus, ils le fréquentaient depuis un bout de temps. Ils l’avaient vu pleurer, ils l’avaient vu lutter, ils l’avaient vu pardonner, et eux tous, à l’entendre proclamer sa litanie de misère et de combats, se reconnaissent dans ses larmes, sa patience, son pardon. 

Les mots du Christ, à défaut peut-être de percer le ciel, déchirent les cœurs. Ses paroles joignent l’authenticité d’un homme vivant à fond sa vie humaine à la force d’un Dieu au Verbe tout puissant. Et l’incroyable devient crédible pour la petite troupe réunie autour de son maître. 

Voilà nos gaillards concitoyens des Cieux, sans décoller d’un pouce de la montagne poussiéreuse : Dieu venait de les bénir. Bienheureux ! En vérité, Jésus sur la montagne procède à la première béatification de l’histoire. Oh ! elle ne devait pas avoir fière allure cette première fournée de saints, loin des icônes sages et compassés qui ornent discrètement le mur de nos oratoires, de nos chambres à coucher ! Des bienheureux en chair et en os, obtus, rugueux, compliqués et pénibles à leur heure ; mais enfin, saints tout de même, saints parce que le Christ venait de sceller leurs pauvres histoires, leurs pauvres efforts humains, dans la force de sa divine grâce et la promesse de sa victoire certaine.

Chant

Entrez dans l'allégresse
Écouter le chant

Entrez dans l’allégresse
aux noces de l’Agneau,
Que ma joie soit en vous,
qu’elle soit parfaite.
Voici la place que je vous ai préparée,
Dans la demeure de mon Père auprès de moi.

Heureux les pauvres de cœur,
Le Royaume des cieux est à eux !
Heureux les doux,
ils obtiendront la terre promise !

Heureux ceux qui pleurent :
ils seront consolés !
Heureux ceux qui ont faim et soif
de la justice, ils seront rassasiés !


Heureux les miséricordieux :
ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs purs :
ils verront Dieu !

Heureux les artisans de paix :
ils seront appelés fils de Dieu !
Heureux ceux qui sont persécutés
pour la justice, le Royaume est à eux.

Heureux êtes-vous
quand on vous insultera,
Et qu’on vous persécutera,
votre récompense sera grande dans les cieux !

Interprété par les Moniales dominicaines de Beaufort


La bonne nouvelle de Jésus est une invitation au bonheur. « Heureux, heureux, heureux ! » Mais comment être heureux ? En imitant le Christ. Car c’est lui le modèle des miséricordieux, des affamés de justice, des doux, des humbles, des persécutés à cause de Dieu… Jésus exulte de joie parmi ses compagnons. A la fin de sa vie, il leur redit : « Que ma joie soit en vous et que votre joie soit… parfaite ! » Alors, cette semaine, témoignons de cette joie divine que nous recevons dans l’eucharistie ! 

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Écoutez l'intégralité de l'épisode sur votre plateforme de podcast préférée

À vous la parole

4 commentaires

Rédiger un commentaire

« Chers amis dominicains,
Je suis très heureux car ce dimanche j'ai pu écouter toutes les lectures de la messe sans interruption avant qu'elles ne se terminent.
Je remercie donc également ceux d'entr... »

Lire la suite

Filippo - 29 janvier 2023 - 10:27

« Un grand merci pour ces préparations hebdomadaires pleines de vie, joyeuses et profondes. Elles m'apportent une précieuse source de méditation et m'aident à contempler le seigneur.
»

Lire la suite

FRANCK MARTIN - 26 janvier 2023 - 22:59

« Le plus beau des évangiles: chaque phrase est un appel au bonheur. »

Lire la suite

Jacaopin - 26 janvier 2023 - 9:08

« Merci pour la lumière et la richesse que vous nous prodiguer bien fraternellement »

Lire la suite

Frédéric le Goff - 26 janvier 2023 - 4:30

-0:00