Évangile L'argent trompeur

  1. Évangile L'argent trompeur
  2. Méditation L'économe infidèle
  3. 1ère lecture Les mauvais riches
  4. Psaume Béni sois-tu Seigneur, toi qui relèves le pauvre
  5. 2ème lecture La prière universelle
  6. Chant Jour du Seigneur, jour d'allégresse

Dieu ou l’argent ?

1ère lecture : Am 8, 4-7
Psaume : Ps 112 (113), 1-2, 5-6, 7-8
2ème lecture : 1 Tm 2, 1-8
Evangile : Lc 16, 1-13

dimanche 22 septembre 2019

25ème Dimanche du Temps Ordinaire
Évangile

L'argent trompeur

Lc 16, 1-13

Écouter

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé comme dilapidant ses biens. Il le convoqua et lui dit : « Qu’est-ce que j’apprends à ton sujet ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car tu ne peux plus être mon gérant. » Le gérant se dit en lui-même : « Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gestion ? Travailler la terre ? Je n’en ai pas la force. Mendier ? J’aurais honte. Je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois renvoyé de ma gérance, des gens m’accueillent chez eux. » Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au premier : « Combien dois-tu à mon maître ? » Il répondit : « Cent barils d’huile. » Le gérant lui dit : « Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante. » Puis il demanda à un autre : « Et toi, combien dois-tu ? » Il répondit : « Cent sacs de blé. » Le gérant lui dit : « Voici ton reçu, écris 80 ». Le maître fit l’éloge de ce gérant malhonnête car il avait agi avec habileté ; en effet, les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière. Eh bien moi, je vous le dis : Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles. Celui qui est digne de confiance dans la moindre chose est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est malhonnête dans la moindre chose est malhonnête aussi dans une grande. Si donc vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête, qui vous confiera le bien véritable ? Et si, pour ce qui est à autrui, vous n’avez pas été dignes de confiance, ce qui vous revient, qui vous le donnera ? Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. »

Méditation

L'économe infidèle

Écouter

Serait-ce là un éloge du vol ? La « prise illégale d’intérêt » serait donc une vertu ?
Il n’y a pourtant pas d’ambiguïté. Lorsque tu fais un fouet pour chasser ceux qui marchandent dans la maison de Dieu, Seigneur, c’est assez clair : oui, l’argent est « trompeur » ou encore « malhonnête ».
Il est trompeur, parce qu’avec lui tout se calcule, tout se pèse, tout s’évalue. Il se veut étalon universel de ce qui vaut. Pas de « valeur », même symbolique, même morale, sans la notion d’évaluation, de mesure, et d’une instance, qui décide de ce qui vaut et de ce qui ne vaut rien, mais laquelle ? Quant à ceux qui parlent trop souvent de « valeurs », n’est-ce pas parce qu’ils se mettent en place d’évaluateur, de Dieu ?
Au contraire, ton amour n’a rien à voir avec tout cela. Il est incalculable, inaliénable, il ne se mesure pas, ne se pèse pas, ne se mérite pas. Tu aimes les vauriens, la gratuité, le temps perdu ou gagné à refaire le monde avec de bons amis. Tu aimes la légèreté, la poésie, la douce caresse du vieillard sur la main de sa vieillarde chérie.
Notre intendant roublard a peut-être compris quelque chose de très important. S’il « gaspille » les biens du maître, au moins, il n’est pas avare. Il sait que l’argent passe, quand l’amitié demeure.
S’il tombe par son inconstance, il en profite pour libérer du joug de plus pauvres que lui. Par intérêt, parce qu’il espère aller taquiner le goujon avec de bons amis sur ses vieux jours ? Peut-être. Par altruisme ? Peut-être aussi. Qui peut en juger, sinon toi, l’unique maître qui n’as jamais pesé tes dons ?

1ère lecture

Les mauvais riches

Am 8, 4-7

Écouter

Écoutez ceci, vous qui écrasez le malheureux pour anéantir les humbles du pays, car vous dites : « Quand donc la fête de la nouvelle lune sera-t-elle passée, pour que nous puissions vendre notre blé ? Quand donc le sabbat sera-t-il fini, pour que nous puissions écouler notre froment ? Nous allons diminuer les mesures, augmenter les prix et fausser les balances. Nous pourrons acheter le faible pour un peu d’argent, le malheureux pour une paire de sandales. Nous vendrons jusqu’aux déchets du froment ! » Le Seigneur le jure par la Fierté de Jacob : Non, jamais je n’oublierai aucun de leurs méfaits.

Enseignement

Dieu ou l'argent

Le frère Jean-Pierre Mérimée aborde franchement ces mots choquants de Jésus : « le maitre fait l’éloge du gérant malhonnête. » L’argent est-il utile pour faire le bien ou dangereux pour le salut de l’âme ?

Psaume

Béni sois-tu Seigneur, toi qui relèves le pauvre

Ps 112 (113), 1-2, 5-6, 7-8

Écouter

Louez, serviteurs du Seigneur,
louez le nom du Seigneur !
Béni soit le nom du Seigneur,
maintenant et pour les siècles des siècles !

Qui est semblable au Seigneur notre Dieu ?
Lui, il siège là-haut. 
Mais il abaisse son regard
vers le ciel et vers la terre. 

De la poussière il relève le faible,
il retire le pauvre de la cendre 
pour qu’il siège parmi les princes,
parmi les princes de son peuple.

2ème lecture

La prière universelle

1 Tm 2, 1-8

Écouter

Bien-aimé, j’encourage, avant tout, à faire des demandes, des prières, des intercessions et des actions de grâce pour tous les hommes, pour les chefs d’État et tous ceux qui exercent l’autorité, afin que nous puissions mener notre vie dans la tranquillité et le calme, en toute piété et dignité. Cette prière est bonne et agréable à Dieu notre Sauveur, car il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la pleine connaissance de la vérité. En effet, il n’y a qu’un seul Dieu, il n’y a aussi qu’un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, le Christ Jésus, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. Aux temps fixés, il a rendu ce témoignage, pour lequel j’ai reçu la charge de messager et d’apôtre – je dis vrai, je ne mens pas – moi qui enseigne aux nations la foi et la vérité. Je voudrais donc qu’en tout lieu les hommes prient en élevant les mains, saintement, sans colère ni dispute.

Pour les enfants

Que se passe t-il à la messe ?

Quelle joie ! Nous sommes tous invités à venir à la messe. Le frère Nicolas nous explique comment se passe la messe pour pouvoir la suivre le mieux possible.

Coloriage à imprimer Voir la vidéo
Chant

Jour du Seigneur, jour d'allégresse

Jour du Seigneur, jour d’allégresse,
Aube nouvelle sur le monde,
Christ est vraiment ressuscité,
Dieu vivant sorti du tombeau.

Pâque nouvelle, oh Pâque sainte,
Jour de clarté et de lumière,
Christ immolé pour les pêcheurs,
Par son sang nous a délivrés.

Dieu nous appelle à son royaume
Pour le nouveau festin de noces,
Ouvrant les portes de la vie
À tous ceux qui suivront l’agneau.

 

Reste avec nous, Seigneur de gloire,
Reste avec nous car la nuit tombe,
À notre table romps le pain,
Laisse-nous partager ta joie.

Père immortel, amis des hommes,
Pour te chanter nos voix s’unissent,
Tu es béni par Jésus-Christ,
Et le don de ton Saint Esprit.

Paroles et Harmonisation du Couvent dominicain de Saulchoir