Faire un don

Respirons à pleine narine le vent du désert de Judée ! Il porte l’haleine de l’esprit Saint !  Humons les senteurs orientales piquantes qui réveillent notre appétit de Dieu ! Laissons entrer en nous le souffle prophétique. Avec Jean-Baptiste, creusons en nous le désir de voir Dieu.


Voir première lecture, deuxième lecture et psaume

Evangile

Matthieu 3, 1-12

En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. » Jean est celui que désignait la parole prononcée par le prophète Isaïe : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers.
 Lui, Jean, portait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins ; il avait pour nourriture des sauterelles et du miel sauvage. Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain se rendaient auprès de lui, et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain en reconnaissant leurs péchés. Voyant beaucoup de pharisiens et de sadducéens se présenter à son baptême, il leur dit : « Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ? Produisez donc un fruit digne de la conversion. N’allez pas dire en vous-mêmes : ‘Nous avons Abraham pour père’ ; car, je vous le dis : des pierres que voici, Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham. Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu.
Moi, je vous baptise dans l’eau, en vue de la conversion. Mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Il tient dans sa main la pelle à vanner, il va nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera son grain dans le grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. » 

Méditation

Nom d'un chameau !
par Frère Nicolas Burle
Écouter la méditation

Quelle drôle d’idée, pour un prophète, d’avoir un vêtement de poils de chameau !
Évidemment, cela tient chaud au cours des nuits glaciales du désert. D’ailleurs, cet animal est un signe de richesse. Dans le monde antique, on compte la fortune d’un homme en troupeau de chameaux ! Il est endurant, dur au mal, transportant les biens précieux. Et le bien précieux par excellence dans le désert, c’est l’eau !
Mais le chameau est aussi déclaré impur, non casher, par le lévitique. Il est donc interdit d’en manger ! Les Pères du désert et les Pères de l’Église, nos pères dans la foi, trouvaient également que le corps difforme du chameau, avec ses deux grosses bosses, ressemblait à l’impie défiguré qui porte son lourd fardeau de péchés sans jamais s’en décharger. Sans compter l’odeur… Un vêtement de pécheur plus que de prophète, semble-t-il.
Mais avez-vous déjà vu un chameau s’asseoir ? Pour cela, il se met littéralement à genoux avant de replier ses pattes arrière. Saint Jérôme y voyait l’humilité de celui qui s’abaisse devant son maître. Et du pécheur qui fait pénitence devant son Dieu.
Jean le Baptiste annonçait ainsi un baptême de pénitence. La pénitence n’est pas une punition après la confession mais un acte que nous posons pour repartir dans le juste chemin et recommencer à aimer après avoir reçu le pardon de Dieu. Comme un chameau courageux qui se remet en route. Plus léger.

Chant

Toi qui ravis le coeur de Dieu
Écouter le chant

Toi qui ravis le cœur de Dieu
Et qui l’inclines vers la terre,
Marie, tu es toujours pour lui
La réponse qu’il espère.

Toi qui reçois l’appel de Dieu
Comme la terre une semence,
Tu laisses prendre corps en toi
L’espérance nouvelle.

O toi qui portes le Seigneur,
Promesse et gage de l’alliance,
L’amour en toi rejoint nos vies
Et les prend dans la sienne.

Interprété par les Moniales dominicaines de Beaufort


« Le loup habitera avec l’agneau »… Qu’il vienne Seigneur, ce temps de paix où les forts trouveront leur consolation auprès des petits, où les voraces accepteront de partager, où la tendresse apprivoisera les durs… Ta venue parmi nous réalise déjà ce miracle, Seigneur, car « rien n’est impossible à Dieu ! »

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Écoutez l'intégralité de l'épisode sur votre plateforme de podcast préférée

À vous la parole

1 commentaire

Rédiger un commentaire

« pour
quoi n' avons nous plus accès aux lectures qui précèdent l'Evangile? Hélène Coste 83 »

Lire la suite

belle-mère - 01 décembre 2022 - 15:07

-0:00